Facilitation des échanges commerciaux Côte d’Ivoire - Burkina Faso: Souleymane Diarrassouba signe un accord avec la SFI

Publié le
facilitation-des-echanges-commerciaux-cote-d-ivoire-burkina-faso-souleymane-diarrassouba-signe-un-accord-avec-la-sfi Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba. (Ph: DR)
Economie

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a signé une convention d’assistance avec la Société financière internationale (SFI) représentée par son Représentant résident en Côte d’Ivoire, le jeudi 13 janvier 2022, à son cabinet, à Abidjan-Plateau.

A cette occasion, le ministre a insisté sur l’importance de la célérité dans le traitement des documents d’import/export dans le commerce international.

Corridor Abidjan-Ouaga

Il a rappelé la décision du Gouvernement de créer le Guichet unique de commerce extérieur (GUCE), la mise en place du Mécanisme d’alerte aux obstacles du commerce (MAOC) et le Portail web d’information commerciale (PWIC), en vue de faciliter les procédures de dédouanement, d’informations et d’expéditions de marchandises aux opérateurs économiques.

« La signature de cette convention avec la SFI aidera à être plus compétitif sur le corridor Abidjan-Ouagadougou. Car, avec environ 300 milliards Fcfa, le Burkina Faso est le 2ième pays client de notre pays dans la CEDEAO », a-t-il ajouté, avant de préciser que la mise en œuvre du Programme pour la Facilitation des échanges en Afrique de l’ouest (FEAO) représente une opportunité également pour réduire les coûts de transaction dans le contexte de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). 

Côte d’Ivoire Solidaire 

Le ministre Souleymane Diarrassouba a indiqué que l’appui de la Société Financière Internationale (SFI), à travers le FEAO, est en ligne avec la vision Côte d’Ivoire Solidaire qui considère le secteur privé comme le levier de la croissance, avec une contribution attendue de 75% au titre du Programme national de développement (PND 2021-2025).

Pour sa part, le Représentant résident de la SFI, Olivier Buyoya, a souligné que cette signature de Convention entre la SFI et la Côte d’Ivoire vient confirmer l’excellence des relations avec la Côte d’Ivoire et traduit la volonté de son institution à apporter sa contribution à la compétitivité des entreprises utilisant le corridor Abidjan-Ouagadougou et les régions Nord du pays.

I.B. (Avec sercom)