Cacao durable, transition bas carbone, paix et stabilité : La Côte d’Ivoire bénéficie d’un appui de l’Union européenne de 38 milliards Fcfa

Publié le
cacao-durable-transition-bas-carbone-paix-et-stabilite-la-cote-d-ivoire-beneficie-d-un-appui-de-l-union-europeenne-de-38-milliards-fcfa Patrick Achi et Mme Jutta Urpilainen, lors de la signature des accords. (Ph: DR)
Economie

En visite en Côte d’Ivoire, la Commissaire européenne en charge des partenariats internationaux, Mme Jutta Urpilainen, a lancé le nouveau cycle d’appui aux priorités de la Côte d’Ivoire pour la période 2021-2027. A cette occasion, cinq premières actions concrètes, d’un montant de 38 milliards Fcfa, ont été signées entre les parties ivoirienne et européenne.

L’Union européenne (UE) a réaffirmé son engagement aux côtés de la Côte d’Ivoire, lors de la visite à Abidjan de la Commissaire européenne en charge des partenariats internationaux, Mme Jutta Urpilainen.

Trois Initiatives

Aux côtés du Premier ministre ivoirien, Patrick Achi ; des Ambassadeurs des États membres de l'UE et de la Représentante régionale de la Banque européenne d’investissement (BEI), la Commissaire a lancé le nouveau cycle d’appui aux priorités de la Côte d’Ivoire pour la période 2021-2027.

"Trois Initiatives portant sur le cacao durable, la transition bas carbone, et la paix et la stabilité ont focalisé les attentions"

Ainsi, avec le Premier ministre, Patrick Achi, Mme Jutta Urpilainen a signé, ce mercredi 30 mars 2022, cinq premières actions concrètes pour un montant total de 58 millions d’euros, soit 38 milliards Fcfa.

Les conventions qui ont été signées portent sur l’appui à la transformation de la production cacaoyère ivoirienne vers la durabilité environnementale, économique et sociale, pour un montant de 18,75 millions d’euros, soit 12,3 milliards Fcfa.

L’UE, à travers la signature, s’engage pour le renforcement des capacités sécuritaires de la Côte d’Ivoire pour une enveloppe de 10 millions d’euros, soit 6,5 milliards Fcfa, ainsi que l’accompagnement et le renouvellement des engagements climatiques de la Côte d’Ivoire pour 6 millions d’euros, soit 3,9 milliards Fcfa.

Les autres actions concrètes portent sur le renforcement des compétences pour un meilleur accès au marché de l’emploi ivoirien, d’une enveloppe de 15 millions d’euros, soit 9,8 milliards Fcfa et l’appui à la coopération et au partenariat entre l’UE et la Côte d’Ivoire, pour 8,2 millions d’euros, soit 5,4 milliards Fcfa.

Plan stratégique de cacao durable

La Commissaire européenne en charge des partenariats internationaux, Mme Jutta Urpilainen a souligné que ces actions s’inscrivent dans le cadre de trois Initiatives Team Europe en Côte d’Ivoire portant sur le cacao durable, la transition bas carbone, et la paix et la stabilité.

Elle a ajouté qu’il s’agit de trois priorités pour lesquelles les membres de la Team Europe (la Commission européenne, les États membres de l’Union européenne et leurs institutions financières, ainsi que la Banque Européenne d’Investissement) joignent leurs moyens politiques et financiers.

Saluant cet appui de l’UE, le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi a indiqué que ces investissements et financements sont faits dans le cadre d’une stratégie partagée par l’UE avec la Côte d’Ivoire. « La Côte d’Ivoire a une vision traduite par le Président de la République, Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire Solidaire Vision 2030        , qui a été déclinée dans un programme 2021-2025. Les trois Initiatives que vous financez sont des axes que nous avons dans notre stratégie. C’est dire que cet appui de l’UE accompagne l’initiative gouvernementale, notre stratégie nationale », a mentionné Patrick Achi.

"Le Plan stratégique de cacao durable de la Côte d’Ivoire adopté en Conseil des ministres"

Le Premier ministre a informé qu’il a été adopté, en Conseil des ministres, le Plan stratégique de cacao durable de la Côte d’Ivoire. « C’est ce programme qui est appuyé par le financement que vous venez de nous octroyer », a salué Patrick Achi.

Faisant remarquer que ce sont des ressources qui doivent porter des résultats, Patrick Achi a promis de tout en œuvre pour que dans le processus d’exécution des projets, la Côte d'Ivoire ait des niveaux d’absorption assez conséquente des ressources mises à disposition, pour que les populations puissent voir dans la réalisation de ces projets leurs attentes.