Tourisme et art culinaire ivoirien

Siandou Fofana apporte son soutien aux fast-foods « Made In Côte d’Ivoire »

Publié le Modifié le
siandou-fofana-apporte-son-soutien-aux-fast-foods-made-in-cote-d-ivoire Le ministre Siandou Fofana (au c) a apporté son soutien aux star-up ivoiriennes.
Economie

Le  Ministre du Tourisme et des Loisirs, a effectué une immersion, le jeudi 31 mars 2022, dans le quotidien de deux enseignes d’entrepreneurs de la restauration rapide qui mettent en valeurs les saveurs du terroir.


La visite effectuée par le Ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, a été l’occasion d’encourager ces entrepreneurs de l’écosystème du tourisme. Aussi, s’est-t-il engagé à les encadrer et leur offrir une plus grande visibilité pour le triomphe de la destination ivoirienne par son influence et son label culinaire et gastronomique à formaliser.

Restauration rapide

Première étape de cette visite, « Dabali Xpress » dont la promotrice est Akouba Angola-Aggré. Ce complexe de restauration rapide (Fast-food) a pour principaux mets, toute la panoplie de l’art culinaire ivoirien.

Du foutou-sauce graine au placali sauce kôpé, en passant par le gouagouassou ou l’aloco et l’attiéké-poisson, cette entreprise revisite au goût, la gastronomie ivoirienne sous toutes ses coutures.

Avec, en prime, ces innovations technologiques qui permettent, dans un délai d’attente maximum de 10 minutes pour chaque client d’être servi de l’une de 13 spécialités au menu.

Le ministre du Tourisme et des Loisirs est particulièrement tombé en admiration du robot-pileur

Le ministre du Tourisme et des Loisirs est particulièrement tombé en admiration du robot-pileur qui permet de fournir 300 pains de foutou en moins de 30 minutes.

Un avantage comparatif qui fonde le succès de l’enseigne. Toutes choses qui font dire au ministre que franchiser cette marque devrait se faire avec les appuis institutionnels, techniques et financiers de la tutelle, sans compter les aspects marketing et communicationnels, notamment via les réseaux sociaux.

Bien plus, Siandou Fofana a indiqué à son hôte du jour que cette start-up serait prise en compte dans le dispositif de restauration de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023), qu’abritera la Côte d’Ivoire l’année prochaine.

D’autant plus que selon lui, ce savoir-faire réinventant notre art de la table et de la bouche, doublé d’une viabilité économique certaine dont l’employabilité des jeunes est une valeur ajoutée, qui embrasse à l’envi, les finalités de la stratégie nationale touristique, « Sublime Côte d’Ivoire ».

Dans ce même élan, la visite de l’enseigne « Aller-retour », à quelques encablures de là, sise au carrefour dit Opéra à Aghien, a permis au ministre et sa suite de revisiter les goûters et petits déjeuners chers à plus d’un Ivoirien.

Du dêguê au coco-baka, en passant par les galettes si bien nommées « aller-retour »’, le promoteur Ismaël Savané s’est spécialisé dans ce créneau.