Côte d'Ivoire : D'apprenti Gbaka, il devient chef d'entreprise ; voici son histoire

Publié le
cote-d-ivoire-d-apprenti-gbaka-il-devient-chef-d-entreprise-voici-son-histoire Cissé Yaya Pdg de l'entreprise de transport Cissé & partenaire.
Economie

Cissé Yaya Pdg de l'entreprise de transport Cissé & partenaire a animé une conférence de presse ce samedi 30 avril 2022, pour exhorter les jeunes a entreprendre au pays.

Au cours d'une conférence qui s'est tenue au siège social de son entreprise, Cissé Yaya a partagé son expérience de vie à la jeunesse ivoirienne. Il a fait savoir comment de jeune apprenti qu'il était-il est devenu chef d'entreprise.

A travers son expérience, il veut inviter la jeunesse à faire preuve d'innovation que de chercher la route de l'immigration.

Qui est Cissé Yaya ?

Née en juin 1980 dans la  Sous-Préfecture de Kasseré, Marié légalement père de 4 enfants. Après la classe de 3e, il décide de se lancer dans le transport.

« Étant au village, je me suis retrouvé chez mon grand-père à Akoupé. J’ai été apprenti de Kia ensuite, j’ai été chauffeur de Kia. J’ai décidé de venir à Abidjan pour être chauffeur de Taxi pour apprendre à maîtriser la conduite en milieu urbain.

« J’ai été chauffeur de Gbaka. Quelques années après, je suis devenu chauffeur de Taxi compteur Abidjan. A la suite de cela, j’ai opté pour l’entreprenariat »

Arrivé à Abidjan, j’ai été apprenti de Gbaka d’abord au quartier Bracodi à Adjamé. Ensuite, j’ai été chauffeur de Gbaka. Quelques années après, je suis devenu chauffeur de Taxi compteur Abidjan. A la suite de cela, j’ai opté pour l’entreprenariat. Je suis devenu gérant de Taxi compteur. J’ai d’abord commencé à gérer les véhicules des personnes.

Certaines personnes ont commencé à me faire confiance, même la BAD avait avec moi 49 Taxis que je gérais pour eux pas pour la BAD, mais les emprunts de la BAD qui étaient avec moi pour la gestion.

Son expérience

 En 2015, je célébrais mes meilleurs chauffeurs et le ministre actuel (ndlr Amadou Koné) des transports était le parrain de la cérémonie. Je lui ai fait part de mes besoins et il a souhaité que je modernise l’entreprise et c’est ce que j’ai fait.

J’ai reçu un financement de la part du gouvernement un prêt de l’Etat

J’ai été contacté par une Banque de la place qui m’avait dit, j’ai reçu un financement de la part du gouvernement un prêt de l’Etat.

J’ai été à la banque, ils m’ont informé que c'était un prêt en nature. Ce prêt était composé de 10 taxis neufs pour une valeur de 100 millions remboursables sur 3 ans. D’où l’acquisition de mes Taxis 10 premiers Taxis Ivoire. Après quelques années de travail, la confiance est née entres les banques et moi, j’ai pu augmenter la flotte de Taxis à 5 nouveaux Taxis et l’année dernière 6 autres Taxis aujourd’hui, j’ai une vingtaine de Taxis à mon propre compte.

Quelques conseils aux jeunes

Aujourd’hui, j’ai signé plusieurs partenariats avec les institutions avec mes véhicules et à la fin, il me dépose mes factures. Voilà comment je veux fonctionner un peu actuellement.

« Croyons en nos valeurs, nous avons tout ici, évitez d’aller mourir dans la méditerranée ou on ne verra pas ton corps »

Je voulais m’adresser aux jeunes et à mes jeunes frères que la Côte d’Ivoire, c’est un beau pays nous avons tout ici. Moi mon oncle est en France, je suis arrivé à Abidjan dans l’optique de partir sur l’Europe.

Mais j’ai préféré rester ici. Croyons en nos valeurs, nous avons tout ici, évitez d’aller mourir dans la méditerranée ou on ne verra pas ton corps.