Abidjan

Restauration des terres dégradées : le Président Ouattara présente un important programme "L’Initiative d’Abidjan"

Publié le Modifié le
restauration-des-terres-degradees-le-president-ouattara-presente-un-important-programme-l-initiative-d-abidjan Le Président Alassane Ouattara lors de son intervention
Economie

En réponse aux défis de la sécheresse et de la restauration des terres, le Président Alassane Ouattara a annoncé que la Côte d’Ivoire a présenté un important programme, dénommé « L’Initiative d’Abidjan ».

Au cours du sommet des Chefs d'État et de gouvernement marquant l'ouverture officielle de la 15e Conférence des parties sur la Désertification et la sécheresse (Cop 15), le Président Alassane Ouattara a annoncé que la Côte d’Ivoire a élaboré un important programme, dénommé « L’Initiative d’Abidjan » ou « Abidjan Legacy Program ».

A l’entendre, la vocation du programme dénommé « L’initiative d’Abidjan » est d’intégrer dans ses stratégies de développement, les approches de gestion durable des sols et de restauration de nos écosystèmes forestiers fortement dégradés.

« Le Premier Ministre et le gouvernement sont totalement engagés à soutenir cette initiative »

« Je porte personnellement cette initiative que nous lancerons au cours de notre Sommet, avec l’espoir qu’elle inspirera d'autres pays, en Afrique et dans le reste du monde. Le Premier Ministre et le gouvernement sont totalement engagés à soutenir cette initiative », a indiqué Alassane Ouattara.

Selon le Chef de l'État ivoirien, ce programme nécessitera, pour sa mise en œuvre, la mobilisation de 1,5 milliard de dollar US, au cours des cinq prochaines années.

Il a également rappelé qu'en Côte d’Ivoire, la superficie forestière qui représentait 16 millions d’hectares dans les années 1900, n’était plus que de 2,9 millions d’hectares en 2021.

Selon lui, au rythme actuel, celle-ci pourrait disparaître entièrement à l’horizon 2050, si rien n’est fait.

Face à ce défi majeur, a-t-il dit, une nouvelle Politique forestière, ainsi que sa stratégie de mise en œuvre, ont été adoptées en vue du recouvrement de 3 millions d’hectares de forêt à l’horizon 2030, pour un montant de 616 milliards de FCFA, soit environ 1,1 milliard de dollar américain.

« Cette stratégie fait la promotion de l’agroforesterie et fait appel au secteur privé pour la reconstitution du couvert forestier », a expliqué le Président Alassane Ouattara, non sans rappeler que la Côte d'Ivoire est un pays agricole.

L’impact des phénomènes climatiques sur les terres se pose avec acuité en Côte d’Ivoire

A l'en croire, l'impact des phénomènes climatiques sur les terres se pose avec acuité en Côte d'Ivoire.

« La désertification et la sécheresse touchent 60% du territoire national et 90% de sa partie septentrionale, et bouleversent profondément les secteurs de l'agriculture et de l'agro-industrie sociale, socle de l'économie nationale. La désertification et la sécheresse sont sources de migration et de conflits intercommunautaires. Ces fléaux constituent également une menace pour notre sécurité énergétique et sanitaire et, à long terme, pour la paix », a déploré Alassane Ouattara.

Le Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement a pour thème « Sécheresse et Restauration des Terres, dans le cadre de la 15e Session de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification ».

La Cop 15 a pour thème général « Terres. Vie. Patrimoine : d’un monde précaire vers un avenir prospère ».

Source : Cicg

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.