Pénurie de sacs jute sur le marché / Accusée, Filtisac se défend : Le DG fait des révélations

Publié le
penurie-de-sacs-jute-sur-le-marche-accusee-filtisac-se-defend-le-dg-fait-des-revelations Filtisac a présenté ses unités de production aux acteurs de la filière café-cacao et de l'anacarde. (Ph: DR)
Economie

La journée portes ouvertes organisée, vendredi 13 mai 2022, sur son site à Abobo-Adjamé, a été l’occasion pour le Direction général de Filtisac de dévoiler l’origine de la pénurie de sacs jute sur le marché national.

Le Directeur général de Filtisac S.A a donné l’occasion à l’ensemble des acteurs de la filière café-cacao et de la filière anacarde de visiter la société qu’il dirige, au cours d’une journée portes ouvertes organisée le vendredi 13 mai 2022.

Structuration du marché des sacs de jute

Charles Ibrahima Amadou a saisi l’occasion de la visite de l’usine de l’entreprise pour se présenter la structuration du marché des sacs de jute.

« En ce qui concerne le marché des sacs jute, ces emballages sont soit importés directement par les exportateurs, soit commandés chez Filtisac ou auprès d’autres importateurs-traders actifs sur le marché national, depuis une dizaine d’années, pour satisfaire les besoins complémentaires de ce marché estimés à environ 10 millions de sacs », a indiqué le Directeur général.

"Les livraisons de sacs Cacao faites par Filtisac s’élèvent à 14 millions en 2020 et en 2021. Un volume en hausse de 3% comparé à l’année 2019 et de 5% par rapport à 2018"

Charles Ibrahima Amadou a souligné que les livraisons de sacs Cacao faites par l’entreprise qu’il dirige s’élèvent à 14 millions en 2020 et en 2021. Un volume, a fait remarquer le DG, en hausse de 3% comparé à l’année 2019 et de 5% par rapport à 2018.

« Au regard des informations tendancieuses colportées ici et là depuis quelques mois et pouvant discréditer l’image de notre société, nous avons fait le choix de vous communiquer ces chiffres en toute transparence. Filtisac ne peut donc être tenue pour responsable d’une quelconque pénurie de sacs jute sur le marché national puisqu’elle s’est, au contraire, débattue dans un environnement extrêmement difficile pour livrer des volumes supérieurs aux années précédentes à des prix de vente hautement compétitifs », s’est défendu Charles Ibrahima Amadou.

La pénurie de sacs de jute est conjoncturelle

Donnant les raisons de la pénurie évoquée, Charles Ibrahima Amadou a indiqué que cette pénurie reste conjoncturelle.

« La pénurie repose essentiellement sur la carence des importateurs traders de sacs jute qui, du fait de la forte hausse des prix enregistrée sur ce marché et des perturbations de la chaîne logistique, ont vu des contrats de sacs à l’import annulés, des délais de livraison non respectés, n’arrivant plus du coup à honorer les besoins de leurs clients. Ces importateurs animent ainsi une psychose de la pénurie en vue d’obtenir des exonérations de droits et taxes sur leurs importations pour être plus compétitifs », a dévoilé le DG de Filtisac.

Charles Ibrahima Amadou a rassuré que l’entreprise qu’il dirige continue de tout mettre en œuvre, en mobilisant ses ressources humaines, financières et opérationnelles, pour honorer les commandes de sa clientèle.

"Un plan d’augmentation des capacités de production de l’entreprise soutenu par les actionnaires est en phase de déroulement"

A ce titre et dans la perspective de demeurer le partenaire incontournable de l’agriculture ivoirienne, le DG de Filtisac a informé qu’un plan d’augmentation des capacités de production de l’entreprise soutenu par les actionnaires est en phase de déroulement.