Les Ivoiriens de la diaspora dénoncent des obstacles à l’investissement en Côte d’Ivoire: ce qu’ils préparent

Publié le Modifié le
les-ivoiriens-de-la-diaspora-denoncent-des-obstacles-a-l-investissement-en-cote-d-ivoire-ce-qu-ils-preparent Myriam Bamba, présidente de «225-33 Abidjan». (Ph: DR)
Economie

La volonté des retours de la diaspora en Afrique, dans l’intention d’investir dans tous les secteurs de l’activité économique est manifeste. Cependant ce besoin est confronté à de nombreux obstacles.

Réunis dans le cadre d’un after net-working «225-33 à Abidjan», vendredi 10 juin 2022, des Ivoiriens de la diaspora ont énuméré les difficultés auxquelles ils font face dans leur volonté d’investir en Côte d’Ivoire.

Absence d'un cadre synergique

Les Ivoiriens de diaspora déplorent l’absence d’un cadre synergique de rencontres et d’échanges entre les composantes de la diaspora en croissance et des ressources sur place dans le pays pour un retour sur «investissement» en Afrique subsaharienne; le défaut de visibilité et le niveau de risque élevé de l’investissement qu’offrent plusieurs milieux d’affaires sur le plan local, face au besoin de sécurisation des projets d’investissements individuels ou en partenariat et d’acquisitions à travers un organisme offrant toutes les garanties juridiques légales, propices à la pérennisation de relations d’affaires fondées sur la rigueur professionnelle et la confiance éthique, et enfin à la rentabilité.

Fondée en 2018 à Paris, France, par Myriam Bamba, «225-33 Abidjan», a pour objectif d’accompagner et de promouvoir un réseau de chefs d’entreprises issus de la diaspora africaine à travers des offres de services dédiés et des rencontres net-working avec des partenaires de qualité.

"Fondée en 2018 à Paris, France, «225-33 Abidjan», a pour objectif d’accompagner et de promouvoir un réseau de chefs d’entreprises issus de la diaspora africaine"

Au cours de l’after net-working organisé à l’hôtel Pullman, à Abidjan-Plateau, autour du thème: «La diaspora ivoirienne au cœur de l’intégration entrepreneuriale: Acquisition et investissement», Myriam Bamba a présenté le slogan de l’initiative qu’elle conduit et qui est: «L’autre face de la diaspora africaine».

Elle a souligné que ce slogan implique une nouvelle vision de l’Afrique qui doit apprendre à compter avec sa diaspora, «une diaspora qui veut pouvoir faire confiance et être sereine lorsqu’elle investit et lorsqu’elle s’investit. C’est cela notre vision commune», a mentionné Myriam Bamba.

Environnement des affaires sécurisé

Myriam Bamba a précisé que son ambition est de créer un environnement d’affaires sécurisé, performant et de confiance, en vue d’inciter, de favoriser et d’accompagner les investissements de la diaspora sur les marchés locaux et en Afrique à travers des offres ciblés ou non.

Myriam Bamba a indiqué qu’il s’agira d’offrir des opportunités d’affaires aux entreprises locales et aux particuliers en vue d’élargir leurs champs d’actions en contractant des partenariats, des associations ou des sponsorings avec les investisseurs de la diaspora et leurs partenaires.

«Nous travaillons avec des partenaires stratégiques, en l’occurrence à une façon de «réseauter» avec l’appui et l’accompagnement d’un partenaire stratégique, leader dans son domaine d’activité qui met à notre disposition (Diaspora, entrepreneurs, partenaires, particuliers...) une plateforme dédiée à la diaspora, pour nos investissements et nos acquisitions en toute sécurité», a informé la présidente de «225-33 Abidjan».

Le représentant du ministre des Ressources animales et Halieutiques, parrain de la cérémonie, a dit toute la disponibilité du ministère à accompagner les investisseurs qui sont disposés à venir investir en Côte d’Ivoire.

"225-33 Abidjan ambitionne d’offrir des opportunités d’affaires aux entreprises locales et aux particuliers en vue d’élargir leurs champs d’actions en contractant des partenariats"

Olivier Ban, Président directeur général de Hyper Access system, conférencier, a félicité les Ivoiriens de la diaspora pour cette initiative visant à résorber le chômage en Côte d’Ivoire.

«La diaspora a un rôle important à jouer dans le développement économique de la Côte d’Ivoire», a mentionné Olivier Ban qui a invité les membres de la diaspora à investir dans des projets inscrits au Plan national de développement (PND).

Mme Awa Cissé et Abdoul Dosso, tous deux de Bni Finances, ont présenté leurs solutions pour accompagner les Ivoiriens de la diaspora.