Côte d’Ivoire: Le DG de Quipux Afrique présente les acquis de la vidéo-verbalisation

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-le-dg-de-quipux-afrique-presente-les-acquis-de-la-video-verbalisation Le Directeur général de Quipux Afrique, Ibrahima Koné. (Ph: DR)
Economie

Le Directeur général de Quipux Afrique, Ibrahima Koné a présenté, vendredi 17 juin 2022, le bilan à mi-parcourt de la vidéo-verbalisation, au cours d’une cérémonie au Pavillon Latrille, à Abidjan-Cocody.

En vue d’inculquer le civisme sur les routes ivoiriennes, les autorités ivoiriennes ont lancé la vidéo-verbalisation en Côte d’Ivoire.

Cette opération a démarré par une phase de sensibilisation, qui enregistre depuis le 7 septembre 2021, la phase de répression.  

Impact positif de la vidéo-verbalisation

Le Directeur général de Quipux Afrique, l’opérateur technique du projet des Systèmes de transports intelligents (STI), Ibrahima Koné a dressé, vendredi 17 juin 2022, le bilan à mi-parcourt de la vidéo-verbalisation. Il a noté des acquis importants de cette initiative.

«Le premier objectif de l’État à travers la vidéo-verbalisation, c’était de faire prendre conscience aux acteurs du transport en Côte d’Ivoire. De faire en sorte que la vidéo-verbalisation sensibilise les automobilistes. Le constat aujourd’hui, c’est que les chauffeurs ont commencé, pour certains, à changer de comportement», a mentionné Ibrahima Koné.

Au vu de l’impact positif de la présence des radars sur les routes, le DG de Quipux Afrique a informé que la vidéo-verbalisation va s’étendre dans d’autres zones accidentogènes de la Côte d’Ivoire, notamment sur la voie de l’Est, ainsi que le tronçon Bouaké-Korhogo.

"La vidéo-verbalisation va s’étendre dans d’autres zones accidentogènes de la Côte d’Ivoire, notamment sur la voie de l’Est, ainsi que le tronçon Bouaké-Korhogo"

Concernant toujours le bilan de l’opération de vidéo-verbalisation sur le District d’Abidjan, Ibrahima Koné a indiqué qu’elle a permis d’installer une soixantaine de radars sur les routes ivoiriennes, avec un objectif à termes de 200 radars à installer.

Montant des amendes selon les infractions

À la date d’aujourd’hui, selon le DG de Quipux Afrique, 3 millions d’infractions ont été remontées, avec un taux de 50% de contravention.

Grâce à la vidéo-verbalisation, on enregistre sur les routes ivoiriennes, selon le DG de Quipux Afrique, une baisse des accidents au niveau d’Abidjan de 43%.

"Les infractions sur les routes ivoiriennes sont sanctionnées par plusieurs types d’amendes"

Le DG de Quipux Afrique a informé que le défaut de visite technique est aujourd’hui verbalisé.

Il faut noter que les infractions sur les routes ivoiriennes sont sanctionnées par plusieurs types d’amendes. Ainsi, les amendes forfaitaires exigées pour excès de vitesse s’élèvent à 2 000 Fcfa; le téléphone au volant est sanctionné par une amende de 10 000 Fcfa et la conduite sans visite technique par une amende qui varie entre 25 000 Fcfa et 50 000 Fcfa. Cette infraction peut même conduire jusqu’à la mise en fourrière du véhicule.