Secteur de l’industrie touristique: Plusieurs partenariats commerciaux signés dans le cadre d’un programme

Publié le Modifié le
secteur-de-l-industrie-touristique-plusieurs-partenariats-commerciaux-signes-dans-le-cadre-d-un-programme Les participants à l'atelier de restitution des acquis du programme d’appui aux fournisseurs locaux et de présentation des PME. (Ph: DR)
Economie

Un atelier de restitution des acquis du programme d’appui aux fournisseurs locaux et de présentation des PME sélectionnées aux institutions de financement a eu lieu, le vendredi 17 juin 2022 à l'Hôtel Ivoire.

Initié par la Société financière internationale (IFC), en collaboration avec le Comité de concertation État/Secteur privé (CCESP), l’atelier de restitution des acquis du programme d’appui aux fournisseurs locaux et de présentation des PME sélectionnées aux institutions de financement avait pour objectif de permettre aux parties prenantes et au grand public d’être informés de l’état d’avancement dudit programme et d’engager (ou réengager) des relations entre les PME sélectionnées, les partenaires (grands acheteurs) et les institutions financières (banques).

Des acquis encourageants

Lancée en mars 2019, l’initiative a été ralentie dans sa mise en œuvre, du fait de la Covid 19. Les acquis sont néanmoins encourageants, selon Désiré Bankolé du Cabinet Velior Développement. Dans sa présentation, Bankolé a souligné que les principaux acquis sont, dans un premier temps, les diagnostics élaborés avec l’aide des entreprises en 2019.

Lesquels ont été faits de manière participative avec les patrons d’entreprise et leurs collaborateurs. « Ils ont été des acteurs clés des résultats dans ce diagnostic et aussi à l’élaboration des actions prioritaires dans le cadre du coaching personnel aboutissant à un plan de mise à niveau pour 17 entreprises », a-t-il confié.

Dans un second temps, ce programme a conduit à la signature de partenariats commerciaux avec les grands acheteurs tels que le groupe Accor, Servair, Carrefour. Il y a eu aussi des partenariats financiers directs avec des entreprises financières telles que Advans. « Le programme a aidé les entreprises inscrites à surmonter les difficultés rencontrées pendant la période de la Covid afin de maintenir leur effectif et chiffre d’affaires », a-t-il précisé.

Les perspectives du programme

En perspectives, le programme entend poursuivre le renforcement des capacités des directeurs d’entreprises, aider les PME à consolider les partenariats techniques, commerciaux et financiers, les aider à participer à des événements promotionnels (SARA), à la collecte des informations, notamment les indicateurs de performance des entreprises, etc.

Andrea Kacou, Directrice achats Afrique de l’Ouest et Centrale-Accor Hotels a, au nom de tous les hôteliers, dit sa satisfaction de travailler avec des fournisseurs, dont Talowa (produits d’accueil - catégorie cosmétique), Markegest (volaille) et la viande de Ferké. « C’est une collaboration qui se fait selon les règles de l’art avec des entreprises formelles, en tenant compte de la qualité des produits et l’environnement dans lequel elles travaillent », a indiqué Mme Kacou.                 

"Le programme entend poursuivre le renforcement des capacités des directeurs d’entreprises, aider les PME à consolider les partenariats techniques, commerciaux et financiers"                                                                                                                                                                  

Pour elle, c’est une expérience très intéressante et bénéfique que le groupe Accor souhaite poursuivre avec des fournisseurs dans bien d’autres catégories telles que les fruits et légumes. C’est ce qui explique l’objectif qu’elle s’est assignée de référencer deux fournisseurs locaux par an.

La réaction de IFC et du CCESP  

Mme Dao Sako Charlotte, représentante de Buyoya Olivier, représentant régional de l’IFC, a exprimé sa gratitude aux grands acheteurs, fournisseurs, etc. qui ont adhéré au projet, avant de souligner que le but est d’accroître l’apport local fourni par les PME ivoiriennes dans la chaîne d’approvisionnement du segment du tourisme d’affaires d’Abidjan.

C’est également de créer des marchés et des opportunités pour ces entreprises locales, afin d’accroître leur chiffre d’affaires. Selon elle, un travail préalable a consisté à l’identification en besoin de formation des chefs d’entreprise, la mise en relation avec les potentiels fournisseurs, les acheteurs, les banques et les établissements financiers. Ce qui a permis de déterminer un montant d’investissement ou de besoin en financement d’environ 448 millions Fcfa pour 8 PME parmi les 18.

Mme Mariam Fadiga Fofana, Secrétaire Exécutif du Comité de concertation État-Secteur privé (CCESP), a remercié la SFI de l’avoir associée à cet important programme qui valorise le savoir-faire local, en plus d’être un instrument d’appui et de renforcement de la compétitivité des PME. Elle note d’une part un programme qui parie sur les effets d’entraînement du secteur du tourisme d’affaires et de la grande distribution ; et d’autre part fait prendre conscience que la Côte d’Ivoire dispose d’un tissu de PME à fort potentiel dont les productions peuvent substituer les importations.

Mme Mariam Fadiga Fofana espère donc un déploiement de ce programme sur le territoire national, tout en rassurant l’engagement total du Secrétariat Exécutif du CCESP en liaison avec les structures du Gouvernement visant à stimuler le développement des PME (Agence Côte d’Ivoire, PME) et à favoriser les relations commerciales avec les grandes enseignes.

Pedro Andres Amo, chargé des opérations-conseils pour la création de marchés de la SFI, a précisé que le projet est dans sa dernière ligne droite puisqu’il prend fin en mars 2023. Il a néanmoins demandé aux entreprises de toujours avoir confiance à la SFI pour leur développement, sans manquer de remercier le CCESP pour sa collaboration.

"Des établissements financiers et institutions financières, acteurs incontournables dans l’écosystème du développement des PME telles les banques et institutions financières ont manifesté leur intérêt à cette initiative"

Des établissements financiers et institutions financières, acteurs incontournables dans l’écosystème du développement des PME telles les banques (SIB, BNI) et institutions financières (Advans) ont manifesté leur intérêt à cette initiative. Des entreprises bénéficiaires du programme ont reçu leur attestation de formation.

Notons que le programme d’appui aux fournisseurs locaux s’inscrit dans le cadre du programme de tourisme régional de l’Afrique de l’Ouest qui fait partie d’un programme régional plus large des services consultatifs de la Société financière internationale.

C’est en mars 2019 que la SFI en liaison avec le CCESP a organisé un atelier qui a permis la rencontre entre l’offre des PME et la demande des grands acheteurs dans la perspective d’un partenariat gagnant-gagnant. Financé par l’USAID (Agence des États-Unis pour le développement international), le succès du programme se traduira par un nombre important d’achats locaux, des économies pour les acheteurs et des revenus pour les fournisseurs ivoiriens.

Avec sercom