Côte d'Ivoire

Salon de la diaspora africaine (SADIAF) : Un cadre pour saisir de nouvelles opportunités d’affaire

Publié le Modifié le
salon-de-la-diaspora-africaine-sadiaf-un-cadre-pour-saisir-de-nouvelles-opportunites-d-affaire Mme Jocelyne Mango Lorgn, Commissaire général du SADIAF
Economie

Le Salon de la diaspora africaine (SADIAF) qui sera organisé, les 29, 30 juin et 1er juillet 2022, à l’Espace CRRAE UMOA, à Abidjan, permettra aux participants de saisir de nouvelles opportunités d’affaires.

Organisé autour du thème central « L’Afrique face à l’économie numérique », le Salon de la diaspora africaine (SADIAF), permettra, pendant 3 jours, aux Africains de la diaspora, aux entreprises africaines de la diaspora et toute entreprise souhaitant étendre ses activités en Afrique de saisir de nouvelles opportunités d’affaire.

Développer les réseaux de partenaires…

Le SADIAF permettra également aux participants de développer leurs réseaux de partenaires, faire le bon choix d’investissement, signer des contrats cadres, promouvoir leur entreprise et leur savoir-faire.

A en croire les organisateurs, cet événement est organisé pour impulser la concrétisation d’une réelle intégration économique au sein de la sous-région parce que les indicateurs macroéconomiques de suivi du niveau d’intégration des économies africaines donnent de mauvais signaux aux acteurs économiques remplis d’ambition à investir en Afrique.

Le Commissaire général du SADIAF, Mme Jocelyne Mango Lorgn, met actuellement les petits plats dans les grands pour réussir l’événement qui verra la participation de plusieurs ministres du gouvernement ivoirien et de certaines personnalités.

Plusieurs pays notamment ceux de la CEDEAO, le Maroc, l’Afrique du Sud, le Cameroun, la RDC, l’Israël, les Etats Unis, la Suisse, l’Allemagne, la Belgique, le Canada, la France sont invités.

Les participants attendus sont ceux qui exercent dans les secteurs de la Banque, fintech, monétique, assurance, immobilier, télécommunications, e-commerce, agroalimentaire, énergies renouvelables, tourisme et culture.

Au programme, il y aura des rencontres B to B, des panels d’experts pour exposer sur des thématiques brulantes et d’actualité, la présentation des différentes voies d’investissement en Côte d’Ivoire, au Cameroun, Burkina Faso, République Démocratique du Congo et bien d’autres.

Un manuel d’opportunités permettra à chaque participant d’identifier, sélectionner et de choisir des opportunités ainsi que des partenaires crédibles pour la signature d’éventuels partenariats

La mission du SADIAF s’aligne dans le sillage de l’objectif de l’heure des gouvernants africains

La mission du SADIAF s’aligne dans le sillage de l’objectif de l’heure des gouvernants africains, à savoir la mutualisation des énergies économiques intra africaines afin de créer un cadre attractif à la diaspora africaine qui représente un potentiel de plus de 100 milliards de dollars.

Avec l’onction des gouvernants et des acteurs économiques émergents du continent, il sera question pendant 3 jours de réunir des agents économiques issus des secteurs innovants.

Plusieurs sous thèmes seront abordés pendant ces trois jours.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.