Péage de Grand-Bassam : Ça grogne fort contre les tarifs fixés

Publié le Modifié le
peage-de-grand-bassam-ca-grogne-fort-contre-les-tarifs-fixes Péage de Grand-Bassam : Les internautes s'insurgent contre des coûts trop élévés
Economie

Ouverte à la circulation depuis le 15 avril dernier, le péage de l’autoroute de Grand Bassam sera officiellement mise en service dans la matinée du vendredi 24 juin 2022.

Les coûts du passage au poste à péage construit sur cette route internationale sont fixés entre 1000 et 3500 FCFA, selon le type de véhicule.  Ainsi, pour les véhicules légers, qui sont répertoriés dans la catégorie Classe 1 devront s'acquitter de la somme de 1000 FCFA au poste de péage, ceux de la catégorie intermédiaire, 1 500 FCFA et les poids lourds et autocars à deux essieux, 2 500 FCFA.  Enfin, les poids lourds, autocars et véhicules de 3 essieux et plus devront payer la somme 3 500 francs. 

Des coûts jugés excessifs

 Des coûts jugés excessifs par la grande majorité des usagers qui s’interrogent sur l’opportunité  de fixer des prix aussi élevés pour un péage situé à moins de 17 Km de la ville d'Abidjan. «C'est cher!», s’exclame l’analyste politique Sylvain N’guessan. « Quel sera le nouveau tarif Bassam-Abidjan? Combien de bassamois viennent chaque jour à Abidjan pour le boulot? Imaginons que le transport passe de 500 frs à 700 frs ; soit 400 frs de plus par jour. Pour les 25 jours ouvrables, ce salarié devra trouver 10 000 frs de plus alors que son salaire n'a pas changé !», interpelle-t-il.

Le prix des péages pour les véhicules légers par exemple est deux fois plus que le transport Abidjan Grand-Bassam

Yves Aka,président de la Fédération Nationale des Associations de consommateurs de Côte d’Ivoire, dénonce un écart disproportionné des coûts fixés par rapport aux autres péages déjà fonctionnels. « Le prix des péages pour les véhicules légers par exemple est deux fois plus que le transport Abidjan Grand-Bassam », fait-il observé ajoutant que " c’est un péage à l’intérieur de la commune qui est de nature à causer préjudice aux riverains".

Pour d’autres qui expriment leur mécontentement sur le toile, la somme de 1 000 FCFA exigée pour le passage des véhicules légers «est trop» pour cette petite distance pour un usager «qui doit faire l'aller et retour chaque jour pour son travail». «On ne peut pas se fier au trafic généré par les voyageurs de week-end d'Assine pour blâmer ceux qui empruntent cette voie quotidiennement qui, d'ailleurs fait partie intégrante du grand Abidjan », s’insurge un internaute.

Financé par le Fonds d'entretien routier (FER), le poste à péage de l'autoroute Abidjan - Grand-Bassam compte 16 voies, c'est-à-dire huit voies par sens, un parking avec des toilettes et des bureaux, entre autres. Il a coûté plus de 23 milliards de FCFA.

Vidéo