Fédération des promoteurs immobiliers de l’Afrique de l’Ouest: Siriki Sangaré désigné président

Publié le Modifié le
federation-des-promoteurs-immobiliers-de-l-afrique-de-l-ouest-siriki-sangare-designe-president Le président de la FIAO, Siriki Sangaré, à droite, après la signature d'une convention avec l'Apim. (Ph: DR)
Economie

Siriki Sangaré, président de la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire, est désormais le président de la Fédération des promoteurs immobiliers de l’Afrique de l’ouest (FIAO).

Afin de créer une synergie entre tous les promoteurs immobiliers de la Communauté économique des États de l’Afrique Subsaharienne, une fédération est née. Il s’agit de la Fédération des promoteurs immobiliers de l’Afrique de l’ouest (FIAO), dont le tout premier président est Siriki Sangaré, président de la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire.

Réduction du déficit du logement

Siriki Sangaré a été désigné par ses confrères des autres pays de l’Afrique Subsaharienne pour présider aux destinées de la Fédération pour un mandat de 4 ans, renouvelable une seule fois. C’était à l’occasion de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) constitutive qui a eu lieu vendredi 15 juillet 2022, à Abidjan-Cocody.


Cette AGO a enregistré la présence de Sory Maïga, président de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (Apim); Babacar Faye du Sénégal, président du Regroupement des promoteurs immobiliers du Sénégal (Rppis) et Borro Seydou, de l’Association des promoteurs immobiliers de Kadiogo (Apik) du Burkina Faso.

"Les promoteurs immobiliers ont décidé, à travers la FIAO, de contribuer à la réduction du déficit du logement, tant en Côte d’Ivoire, qu’en Afrique Subsaharienne"

Ces promoteurs ont décidé, à travers la FIAO de contribuer à la réduction du déficit du logement, tant en Côte d’Ivoire, qu’en Afrique Subsaharienne.

Le président Siriki Sangaré s’est réjoui d’avoir eu la confiance de ses collègues qui ont porté leur choix sur Lui pour être le président de la Fédération des promoteurs immobiliers de l’Afrique de l’Ouest.

«Je sais que la tâche ne sera pas facile, mais nous avons des doyens qui nous ont accompagné dans la réflexion. Il s’agit de nos présidents d’honneurs, le président Coulibaly Moussa qui a initié cette Fédération et le président Faye du Sénégal qui a mis en place des leviers», a indiqué Siriki Sangaré.

Le défi du logement en Afrique

Le président de la FIAO a fait remarquer que le vrai défi du logement en Afrique, c’est 3 500 000 logements.

«Pour y arriver, il faut que nous soyons ensemble, la main dans la main, une synergie commune, afin de pouvoir résorber ce déficit. L’objectif visé essentiellement, c’est de permettre à nos concitoyens d’avoir des logements; c’est de travailleur avec nos différents gouvernants afin que nous puissions trouver des solutions. D’une seule voix, il est très difficile souvent de se faire entendre. L’objectif, c’est de créer un groupe afin que nos voix puissent porter, parce que nous avons auprès de nos autorités des revendications à soumettre», a mentionné le président Siriki Sangaré.

"L'objectif de la FIAO, c'est de créer un groupe afin que nos voix puissent porter"

Au-delà de l’AGO, une convention a été signée avec l’Apim, l’Association des promoteurs immobiliers du Mali.

«Nous allons faire de même avec le Burkina, le Sénégal et le Niger pour que les promoteurs Ivoiriens puissent aller travailler dans d’autres pays et que les promoteurs de ces pays puissent travailler en Côte d’Ivoire. Toute chose devant contribuer à des partages de technologies et des synergies communes», a mentionné le président Siriki Sangaré.