Tentative de saisie d'un avion : Air Côte d'Ivoire dit sa part de vérité, ce qu'il en est des vols vers le Congo

Publié le
tentative-de-saisie-d-un-avion-air-cote-d-ivoire-dit-sa-part-de-verite-ce-qu-il-en-est-des-vols-vers-le-congo
Economie

La toile est en ébullition depuis la tentative de la saisie de l'Airbus A319 de la compagnie Air Côte d'Ivoire immatriculé TU TSY, ce vendredi 5 août 2022 à l’aéroport Maya Maya de Brazzaville au Congo.

Dans un communiqué officiel, la société d'aviation civile a dit sa part de vérité suite à la tentative de saisie de l'un de ses aéronefs à Brazzaville, au Congo.

Air Côte d'Ivoire réagit

"Ce vendredi 5 août 2022, la compagnie Air Côte d'Ivoire a été informée de la tentative de saisie d'un de ses aéronefs de type Airbus A319 à l'aéroport international Maya Maya de Brazzaville. Cette nouvelle tentative de saisie qui s'apparente en une exécution d'une décision de la Cour de Justice de la CEDEAO dans une affaire opposant un tiers et l'Etat de Côte d'ivoire, ne concerne nullement la compagnie Air Côte d'Ivoire".

En conséquence, la direction de la compagnie "rassure l'opinion publique nationale et internationale que tous ses vols seront opérés aux horaires initialement prévus, à l'exception de celui au départ de Brazzaville & Pointe Noire qui connaîtra un retard pour lequel elle présente ses excuses".

"Des dispositions utiles seront diligemment prises pour donner les suites de droits qui conviennent aux circonstances de l'espèce"

"Air Cote d'Ivoire, la compagnie leader et de référence en Afrique de l'Ouest et du Centre mettra tout en couvre pour garantir sa crédibilité. Elle entend utiliser tous les moyens de droit à sa disposition pour faire échec aux velléités de telle nature. C'est pourquoi des dispositions utiles seront diligemment prises pour donner les suites de droits qui conviennent aux circonstances de l'espèce. La compagnie remercie ses clients et ses partenaires pour leur confiance sans cesse renouvelée", a conclu la note.

Ce coup d'éclat porte la marque de Oumar Diawara, l'homme d'affaires congolo-malien, en conflit ouvert avec l'Etat ivoirien. Il avait même opéré deux premières saisies d'avion, le 22 novembre 2021 à Bamako et le 29 novembre 2021 à Conakry appartenant à la compagnie Air Côte d'Ivoire mais a surtout fait la promesse d’opérer d’autres saisies d’avion dans d’autres Etats de la CEDEAO dans le conflit qui l’oppose à l’Etat de côte d’Ivoire. La compagnie Air Côte d'Ivoire n'a pas tardé à réagir suite à cette nouvelle.