Côte d’Ivoire

Protection des données personnelles: L’ Artci organise une rencontre avec des correspondants

Publié le Modifié le
protection-des-donnees-personnelles-l-artci-organise-une-rencontre-avec-des-correspondants L'ARTCI a échangé avec ses correspondants.
Economie

L’Autorité de régulation des télécommunications/Tic (Artci) a organisé une rencontre d’échanges et de partage d’expériences avec des correspondants, ce mercredi 10 août 2022, au Plateau.

«Cette première édition des journées portes ouvertes de la protection des données personnelles s’inscrit dans le cadre de la participation de la Cote d’Ivoire au programme de IAPP (Association internationale des professionnels de la protection des données personnelles)», a indiqué Mounir Diawara, représentant du président du Conseil de régulation de l'ARTCI.

Valider l’acceptation définitive de la Cote d’Ivoire

Il a expliqué que cet événement vise à valider l’acceptation définitive de la Cote d’Ivoire à ce programme, qui rassemble les Communautés nationales et sous régionales de la protection de la vie privée par le biais de réunions éducatives gratuites et d’activités de réseautage.


 «Elle s’inscrit également dans la politique du gouvernement depuis une décennie qui est de faire de la Cote d’Ivoire un État qui assure un niveau de protection adéquat des Données à caractère personnel. 

La Loi n°2013-450 du 19 juin 2013 relative à la protection des données à caractère personnel qui met un accent particulier sur la question de la maîtrise du traitement et de la circulation des données à caractère personnel...

En effet, pour rappel, la Cote d’Ivoire dispose d’un cadre législatif, réglementaire et organisationnel adéquat. Pour cet évènement qui nous réunit ce jour, nous ne citerons que la Loi n°2013-450 du 19 juin 2013 relative à la protection des données à caractère personnel qui met un accent particulier sur la question de la maîtrise du traitement et de la circulation des données à caractère personnel, que ces traitements soient mis en œuvre par des personnes physiques ou morales, les collectivités locales ou par l’Etat.

En outre, ladite loi clarifie les procédures de déclaration et d’octroi des autorisations, et en détermine les obligations des responsables du traitement», a-t-il fait observer.

Ainsi, l’adoption de la loi relative à la protection des données à caractère personnel traduit, selon lui, la prise de conscience de l’État ivoirien des enjeux des TIC qui sont au cœur du développement socioéconomique du pays, et à la nécessité de protéger les données à caractère Personnel.

«L’objectif principal de cette activité est entre autres de vous écouter ;  vous informer et préciser les attentes de l’ARTCI, Autorité de protection sur les choix et l’exercice de la fonction du Correspondant à la protection des données ; faire un bilan de vos activités et nous entretenir sur les défis du métier, et d’envisager ensemble, les perspectives pour assurer une meilleure sécurité numérique des organisations en Côte d’Ivoire», a insisté M. Diawara.

Notons que le correspondant à la protection des données à caractère personnel est une personne physique ou morale désignée par le responsable du traitement pour assurer d’une manière indépendante, le respect des obligations prévues pour la protection des données à caractère personnel.