Grève des gérants de points de vente mobile money : La situation à Abidjan, 48 heures après

Publié le
greve-des-gerants-de-points-de-vente-mobile-money-la-situation-a-abidjan-48-heures-apres Plusieurs points de vente mobile money sont fermés dans le District d'Abidjan. (Ph: DR)
Economie

En vue de protester contre la réduction de leurs commissions, les gérants de points de vente mobile money observent, depuis mardi 9 août 2022, une grève de 72 heures.

Depuis mardi 9 août 2022, plusieurs points de vente mobile money du District d’Abidjan sont fermés. La raison, les gérants de ces points de vente ont décidé d’observer un arrêt de travail de 3 jours pour protester contre la baisse de leurs commissions.

Ce qui se passe dans les communes

De Yopougon à Koumassi en passant par Adjamé, Attécoubé et Treichville, plusieurs points de vente affichent fermés depuis mardi 9 août 2022.

"Les clients des points de vente sont obligés, pour la plupart, de se rendre sur des espaces dédiés aux opérateurs de mobile money"

Les clients de ces points de vente sont obligés, pour la plupart, de se rendre sur des espaces dédiés aux opérateurs de mobile money pour faire leurs opérations de retraits ou de dépôts.

Conséquence, sur les sites opérateurs, les clients sont contraints à de longues files d’attente. C’est le cas notamment à Marcory zone 4 où sur un site de mobile money, les longues files d’attente décourageaient certains clients.

Il faut également noter que la plupart des clients venaient pour des opérations de retrait d’argent.

Activités réalisées dans la discrétion

Dans la commune de Yopougon, certains gérants de points de vente mobile money en désaccord avec la grève menaient leurs activités, mais dans la discrétion. Il n’était pas question de se faire remarquer pour éviter ainsi des représailles de certains gérants.

Le Secrétaire général du Synam-Ci, Elvis Ayemou, faut-il le rappeler, lors d’un point de presse lundi 8 août 2022, a appelé à la fermeture des points de vente mobile money du mardi 9 au jeudi 11 août 2022 sur l’ensemble du territoire national.

"Le collectif des propriétaires de points de vente mobile money de Côte d’Ivoire a déployé une brigade de surveillance motorisée"

Il a énuméré, au titre de leurs revendications, la lenteur dans le traitement de leurs doléances, les suspensions et résiliations de contrats de certains de leurs camarades, ainsi que la baisse drastique de leurs commissions.

Pour la réussite de cette opération, le collectif des propriétaires de points de vente mobile money de Côte d’Ivoire a déployé une brigade de surveillance motorisée chargé de sillonner les différentes communes afin de s’assurer de la fermeture effective des points de vente.