Grèves des contrôleurs aériens : Les aiguilleurs durcissent le ton et lance une sévère mise en garde

Publié le Modifié le
greves-des-controleurs-aeriens-les-aiguilleurs-durcissent-le-ton-et-lance-une-severe-mise-en-garde La grève des contrôleurs aériens pourrait s'étendre à une durée illimitée
Economie

L’ Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (USYCAA) a mis en exécution son mot d'ordre de grève.

Les contrôleurs aériens sont officiellement entrés en grève ce vendredi 23 septembre 2022, ce en dépit de l’interdiction de la grève par tous les tribunaux saisis, et malgré les arrêtés de réquisitions des  contrôleurs aériens pris par tous les États membres concernés.  

Mise en exécution du mot d’ordre de grève


“ L’Union des syndicats des contrôleurs aériens de l’ASECNA informe l’opinion public de la mise en exécution de son préavis de grève notifié dans sa correspondance N° 2022/002/USYCAA/BEU du 25 juillet 2022, suspendu et ensuite réactivé depuis le 20 septembre 2022”, informe le communiqué de l’USYCAA dont copie a été transmise à Linfodrome.

En conséquence, les contrôleurs aériens, conformément aux termes dudit préavis, cesseront; en dehors des vols sensibles, toute fourniture de services de la circulation aérienne aux aéronefs à compter de ce vendredi 23 septembre 2022 au dimanche 25 septembre 2022.

Toute personne physique ou morale qui s’aviserait à lui usurper ce droit inaliénable, qu’elle serait seule responsable des désagréments qui résulteraient de la confusion qu’elle aurait créé

Le communiqué du bureau exécutif de USYCAA précise que cet arrêt de travail pourrait s’étendre à une durée indéterminée si rien est fait pour la satisfaction totale de toutes les revendications.

Mise en garde

Le BEN a par ailleurs tenu a rappelé qu’il se réserve l’exclusivité du droit de se prononcer sur la suite à donner à son préavis. “ Il prévient donc toute personne physique ou morale qui s’aviserait à lui usurper ce droit inaliénable, qu’elle serait seule responsable des désagréments qui résulteraient de la confusion qu’elle aurait créé  en toute connaissance de cause”, préviennent-ils dans le communiqué.   

Initialement prévue le 25 août, la grève de l’Union des syndicats des contrôleurs aériens (Usycaa) avait été suspendue in extremis, à la veille de la date butoir, après diverses interventions, dont celle de Macky Sall, chef de l'Etat sénégalais pour « donner une dernière chance au dialogue ».

Les revendications

Le 20 septembre, l’Usycaa annonçait la réactivation du préavis de grève, avec entrée en exécution du 23 septembre, 8 h, jusqu’au 25 septembre, 7 h 59 – tout en assurant sa disposition « à reconsidérer sa position si des solutions concrètes et durables » lui sont proposées d’ici là.

L’ASECNA de son côté invite “tous les usagers de l’Air sont  à consulter les SUP AIP  pour prendre connaissance de  la situation de chaque aéroport”.

“Les services seront rendus conformément aux notices d’informations (NOTAM) qui ont été publiées sur les  sites professionnels appropriés pour les usagers de l’air (compagnies aériennes, armées de l’air,).Tous les tribunaux saisis ont rendu un verdict interdisant ou suspendant la grève”, notifie l’Agence. Les revendications des contrôleurs portent essentiellement sur des revalorisations de primes et des heures de nuit, ainsi que sur la résorption du sous-effectif.