Industrie Touristique : La capacité d'hergement est passée de 2500 hôtels en 2011 à 4500 en 2022

Publié le Modifié le
industrie-touristique-la-capacite-d-hergement-est-passee-de-2500-hotels-en-2011-a-4500-en-2022 Image d'illustration
Economie

Les capacités d'hébergements dans les hôtels sont  en hausse en Côte d’Ivoire selon des indicateurs du ministère du tourisme. l'industrie touristique du pays qui est en train de se développer. 

Pour le ministre, les chiffres ont nettement progressé dans le secteur touristique depuis l’arrivée du Président de la République, Alassane Ouattara au pouvoir. Ainsi, la capacité d’accueil des hôtels a atteint 69 000 lits contre moins de la moitié il y a quelques années.

fréquentations touristiques

Au titre des fréquentations touristiques avant la crise sanitaire de la Covid-19, le pays enregistrait, selon Siandou Fofana, 4,2 millions de visiteurs dont 2,2 millions de touristes internationaux.

Le ministre du Tourisme a également relevé que la contribution du secteur touristique au PIB s’établit à 7,3% en 2019 contre 2,2% de 2012 à 2017.
En 2017, ce secteur d’activité a généré plus de 270 000 emplois. Et la Côte d’Ivoire occupait le 3ème rang africain en matière de tourisme d’affaires sur la même période.

En 2017, ce secteur d’activité a généré plus de 270 000 emplois

De l’avis de Siandou Fofana, tous ces excellents résultats obtenus ont été rendus possibles grâce au leadership du Président Alassane Ouattara qui œuvre inlassablement au repositionnement de la Côte d’Ivoire dans le concert des nations, à la stabilité et à la paix retrouvée, ainsi qu’aux réformes entreprises par le gouvernement pour redynamiser le secteur.

Il s’agit entre autres, de l’amélioration du climat des affaires, la prise de mesures incitatives pour capter les investissements internationaux, etc.

promotion du tourisme intérieur 

Convaincu que la promotion du tourisme intérieur est un facteur de croissance et d’unité, le ministre Siandou Fofana a décidé de l’inscrire davantage au rang de ses priorités. « Certaines parties du pays sont méconnues. Des actions de promotion doivent être engagées et amplifiées. Nous avons organisé une quinzaine pour montrer les différents circuits touristiques afin que les Ivoiriens aient envie de voyager », a-t-il indiqué.


Dans ce même élan, il envisage de lancer un concours de la ville la plus propre, la plus fleurie, et des villages les plus hospitaliers à l’effet de renforcer la pratique du tourisme domestique.