Côte d'Ivoire

Cacao : Tiémoko Meyliet (Vice-Président de la République) appelle à une transformation locale plus importante

Publié le
cacao-tiemoko-meyliet-vice-president-de-la-republique-appelle-a-une-transformation-locale-plus-importante
Economie

Le Vice-Président de la République, Tiémoko Meyliet Koné, a appelé, le vendredi 30 septembre 2022 à Abidjan, lors de la 8ème édition des JNCC, à la transformation locale plus importante de notre cacao en produits finis.

Le Vice-Président de la République, Tiémoko Meyliet Koné, a fait, le vendredi 30 septembre 2022 à Abidjan, une adresse aux partenaires, à l’ensemble des investisseurs du secteur de l’agro-industrie et aux artisans chocolatiers, lors de la 8ème édition des Journées nationales du Cacao et du Chocolat (JNCC), placée sous le thème « Transformation locale du cacao : opportunités pour les artisans chocolatiers ».

Œuvrer davantage en faveur d’une transformation locale plus importante de notre cacao en produits finis

Il les a appelés à œuvrer davantage en faveur d’une transformation locale plus importante de notre cacao en produits finis.

Pour lui, « C’est cela qui nous permettra d’accroître sensiblement les dividendes de la culture cacaoyère pour notre pays, réduisant aussi notre grande dépendance vis-à-vis des cours mondiaux des matières premières agricoles, spécifiquement du Cacao ».

Il a saisi l’occasion pour rappeler l’ambition du Chef de l’État de faire de la Côte d’Ivoire un pays industrialisé à l’horizon 2030, en transformant sur place l’essentiel de nos matières premières, en général, et de nos matières premières agricoles, en particulier.

« La stratégie mise en place vise à transformer localement au minimum 50% de la production annuelle de fèves de cacao, qui se situe à environ 2 millions de tonnes par an »

« La stratégie mise en place vise à transformer localement au minimum 50% de la production annuelle de fèves de cacao, qui se situe à environ 2 millions de tonnes par an », a expliqué le Vice-Président de la République.

Il s’est félicité des résultats déjà obtenus, comme en témoignent certaines évolutions enregistrées, notamment les 724 000 tonnes de fèves broyées, qui font de notre pays le leader mondial du broyage de fèves, et l’émergence de petits transformateurs nationaux, avec une dizaine d’artisans-chocolatiers et de coopératives transformatrices de cacao.

Tiémoko Meyliet Koné a, par ailleurs, engagé le Conseil du Café Cacao (CCC) à promouvoir spécifiquement les artisans chocolatiers locaux, à travers la reconnaissance de leurs mérites et, surtout, en créant, en liaison avec le Gouvernement, les conditions favorables au développement de leurs affaires.

Tiémoko Meyliet Koné a rappelé que la réforme de la filière a donné des acquis indéniables ces dix dernières années.

« Depuis le début de cette réforme, ce sont plus de 16 000 milliards de Fcfa de revenus financiers qui ont été distribués aux planteurs. Quant à la contribution de la filière cacao à l’amélioration du cadre de vie des populations rurales et, en particulier, des producteurs de cacao et leurs familles, ce sont plus de 70 milliards de Fcfa qui ont été investis par le Conseil du Café-Cacao dans la réhabilitation des pistes agricoles et pour la réalisation d’infrastructures dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’hydraulique, de l’électrification rurale et de la sécurité », a-t-il conclu.

Source : Cicg

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.