Côte d'Ivoire

Réajustement du prix du carburant : Les transporteurs s'engagent à accompagner le gouvernement dans ses efforts

Publié le Modifié le
reajustement-du-prix-du-carburant-les-transporteurs-s-engagent-a-accompagner-le-gouvernement-dans-ses-efforts
Economie

Les responsables des transporteurs se sont engagés à accompagner le gouvernement dans ses efforts en vue de contenir l'inflation, suite au réajustement du prix du carburant, le 1er octobre 2022.

Suite au réajustement des prix du carburant le 1er octobre 2022, les responsables des transporteurs se sont engagés à accompagner le gouvernement dans ses efforts en vue de contenir l'inflation. C'était, le dimanche 2 octobre 2022, au siège du Haut Conseil du Patronat des entreprises de transport routier, à Treichville.

Le constat est que les prix du carburant en Côte d'Ivoire sont plus bas

Ibrahim Diaby, le directeur général du Haut conseil du Patronat des entreprises de Transport Routier de Côte d'Ivoire (HCPETR-CI), a indiqué que, suite à un benchmark dans la sous-région et dans certains pays occidentaux, le constat est que les prix du carburant en Côte d'Ivoire sont plus bas.

À titre d'exemple, il a cité le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, le Ghana et le Togo, des pays où le litre de gasoil moteur s'acquiert respectivement à 655 FCFA, 879 FCFA, 675 FCFA, 954 FCFA et 850 FCFA. Cette spécificité n'est pas seulement africaine. Selon Ibrahim Diaby, en France, en Allemagne, en Chine, en Suisse, en Angleterre tout comme au Brésil, le prix du litre du gasoil moteur oscille entre 745 FCFA et 1 300 FCFA.

Devant ce tableau, les transporteurs estiment que le réajustement des prix du super et du gasoil moteur, avec 40 FCFA de plus sur le litre, reste raisonnable. Ils se sont donc engagés à accompagner le gouvernement dans ses efforts visant à contenir l'inflation, en assumant leur part de sacrifice.

Selon le directeur général du Haut conseil du Patronat des entreprises de Transport Routier de Côte d'Ivoire, un taxi compteur qui utilise 30 litres de gasoil par jour, verra ses charges augmentées à hauteur de 1.200F CFA/jour. Quand pour un car de transport d'une capacité de 200 litres, les frais supplémentaires en carburant seront de 8.000 FCFA/jour. De l'avis des transporteurs, ces coûts supplémentaires restent supportables.

En retour, les transporteurs ont appelé le gouvernement à trouver une solution aux nombreuses tracasseries dont ils sont victimes de la part de certains agents des Forces de Défense et de Sécurité, ainsi que de certains agents des polices municipales dans la plupart des communes d'Abidjan. À cet effet, ils ont décidé de remettre d'ici jeudi aux autorités les conclusions de leurs travaux.

Ibrahim Diaby a rappelé que les transporteurs, qui restent les plus grands bénéficiaires des projets de construction d'infrastructures routières sur l'ensemble du territoire national, sont résolument engagés à préserver la paix sociale.

Les différents responsables des transporteurs présents à la rencontre ont exprimé toute leur gratitude au Président de la République, Alassane Ouattara, et au gouvernement pour tous les efforts consentis depuis le début de l'année, à travers la subvention des produits pétroliers. Ibrahim Diaby a rappelé que, selon le ministre des Transports, ce sont environ 680 milliards de FCFA de subvention qui ont été dégagés par l'État depuis le début de l'année.

Le ministre des Transports remercie les acteurs du secteur des transports

Présent à la rencontre, le Directeur général des Transports terrestres et de la circulation, Lucien Tiessé, a dit les remerciements du ministre des Transports, Amadou Koné, à l'ensemble des acteurs du secteur des transports pour l'engagement à accompagner le gouvernement. Il les a rassurés que la question des tracasseries serait portée au plus haut niveau. Lucien Tiessé a réaffirmé engagement du gouvernement à poursuivre ses efforts en faveur du secteur des transports.

Pour rappel, depuis le 1er octobre 2022, le prix du litre du super est passé de 735 FCFA à 775 FCFA, quand celui du gasoil moteur est passé de 615 FCFA à 655 FCFA.

Source : Cicg

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.