Compétitivité du Palmier à huile : Deux jours de réflexion entre le PCCET et les acteurs de la chaîne de valeur

Publié le Modifié le
competitivite-du-palmier-a-huile-deux-jours-de-reflexion-entre-le-pccet-et-les-acteurs-de-la-chaine-de-valeur Dr Arthur Coulibaly, Coordonnateur du projet PCCET
Economie

Dr Arthur Coulibaly, coordonnateur du Projet des Chaines de valeur Compétitives pour l’Emploi et la Transformation économique (PCCET) et ses collaborateurs auront une séance de travail les 6 et 7 octobre 2022 dans le cadre d'un atélier organisé à l'attention des acteurs du secteur Palmier à huile. 

Formuler des recommandations pour adresser les contraintes majeures de la chaîne de valeur du palmier à huile, tel est l’un des principaux objectifs de l’atelier prévu les 6 et 7 octobre 2022 à l’hôtel Boya de Divo. Cette rencontre est organisée par le Projet des Chaines de valeur Compétitives pour l’Emploi et la Transformation économique (PCCET).

Deux jours de concertation


Pendant deux jours, il s’agira pour Arthur Coulibaly, Coordonnateur du PCCET et ses équipes de présenter les résultats de leur mission conduite entre le 1er juillet au 19 août 2022 pour recueillir les préoccupations et propositions des acteurs du secteur. La mission a sillonné le bassin de production ivoirien du palmier à huile situé dans les régions de l’Agnéby-Tiassa, du Cavally, du Guémon, du Gbôklè, du Lôh Djiboua, de la Mé, de la Nawa, du District de San-Pedro et du Tonkpi.

Au cours de cet atelier, les participants vont également analyser les causes profondes associées aux contraintes majeures identifiées

Au cours de cet atelier, les participants vont également analyser les causes profondes associées aux contraintes majeures identifiées, proposer des solutions opérationnelles et le plan d’actions de la mise en œuvre desdites solutions.  La Côte d’Ivoire, faut-il le souligner, a franchi la barre des 514 491 tonnes d’huile de palme brute, provenant de la transformation d’au moins 2 337 733 tonnes de régimes de palme issus à plus de 70% de plantations villageoises.

Par ailleurs, la production de l’huile de palme est caractérisée par la présence de plus de soixante-dix (70) grandes, moyennes et petites huileries cumulant une capacité nominale de traitement d’environ 1 200 tonnes de régimes par heure, soit 3,9 millions de tonnes par an.

 Financé par la Banque mondiale et mis en exécution par une Unité de coordination rattachée au Cabinet du Premier ministre ivoirien, le Projet des Chaines de valeur Compétitives pour l’Emploi et la Transformation économique (PCCET) vise à améliorer l’accès au financement et la compétitivité des chaînes de valeur de l’hévéa, du palmier à huile, de l’ananas, de la mangue, du karité et du textile & habillement en vue de la commercialisation de produits à forte valeur ajoutée.