Roumanie

PP 22 : Le ministre Amadou Coulibaly échange avec ses homologues canadien et burundais

Publié le Modifié le
pp-22-le-ministre-amadou-coulibaly-echange-avec-ses-homologues-canadien-et-burundais
Economie

Le Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique Amadou Coulibaly a eu des échanges fructueux avec ses homologues canadien et burundais dans le cadre de PP-22 qui se tient en Roumanie.

Arrivé à la 21ème Conférence de Plénipotentiaires de l’Union Internationale des Télécommunications (PP-22) organisée en Roumanie, le Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique, Porte-parole du Gouvernement, Amadou Coulibaly a pris part à la plénière de l’UIT, ce vendredi 30 septembre 2022.

Les objectifs de cette série d'échanges

A cette séance, le Ministre a participé à l’élection du nouveau Secrétaire Général de l’UIT. Une élection qui a opposé, la candidate des États Unies, Doreen Bogdan-Martin au candidat Russe Rashid Ismailov. L’issue de l’élection a tournée en faveur de la candidate américaine qui succède au Chinois Houlin Zhao qui dirigeait l’organisation depuis 2018. Le Ministre Amadou Coulibaly a aussi eu des échanges importants avec ses homologues du Burundi et du Canada afin de la clarifier la vision de la Côte d’Ivoire. Il a également rencontré les délégations Ivoirienne et Camerounaise dans le même registre. 

La réélection au Conseil de l’UIT

Membre du conseil de l’UIT depuis 2018, La Côte d’Ivoire sera en liste pour sa réélection au Conseil de l’UIT. En cas de victoire, la Côte d’Ivoire assurera le contrôle des activités politiques, stratégies de l'UIT et la gestion des projets créés par la Conférence de plénipotentiaires ou par le Conseil lui-même. Elle contribuera à l’élaboration des Plans stratégique et financier de l'Union soumis chaque quatre (04) ans à la Conférence de plénipotentiaires et participera au vote des membres composant la direction de l’UIT.

L’élection de la Côte d’Ivoire au Conseil de l’Union lui offre une tribune officielle pour faire des propositions et présenter les opportunités d’investissements qu’offre notre pays dans le secteur de l’Économie Numérique. C’est d’ailleurs ce qui explique la présence du Ministre et ses échanges avec de nombreux partenaires et pays présents à cette conférence. Composée de (05) régions administratives, L’Afrique compte treize (13) sièges au sein du conseil. Ce qui fait de l’Afrique, la région administrative.

L’impact de la participation ivoirienne à la PP-22

Adopté en conseil des ministres du 22 décembre 2021, le Chef de l’État a décidé de faire de la Côte d’Ivoire le Hub digital d’Afrique de l’Ouest. Une ambition qui motive notre position pour le développement du numérique en Côte d’Ivoire à l’horizon 2025. Par notre position au conseil de l’organisation depuis 2018, la Côte d’Ivoire a pu mobiliser plus de 2 000 milliards de francs CFA pour la mise en œuvre des 32 réformes et 96 projets réalisés par le Gouvernement ivoirien.

Notre pays espère non seulement se maintenir au sein du Conseil, mais également de profiter de cet important rendez-vous pour mobiliser des ressources pour la vision du Chef de l’État.  Celle de faire de la Côte d’Ivoire, le Hub Digital d’Afrique de l’Ouest. Le Chef de l’état, Alassane Ouattara souhaite faire des technologies numériques, le moteur de la transformation structurelle de l’économie nationale. Une vision basée sur le développement des infrastructures, des services et des compétences numériques dans un environnement sécurisé et innovent avec la zone franche de Grand-Bassam (VITIB).

La Côte d’Ivoire participe également aux grands évènements de l’UIT pour le développement du numérique dans le monde

En plus des avantages, la Côte d’Ivoire participe, aux grands évènements de l’UIT pour le développement du numérique dans le monde comme l’Assemblée Mondiale de Normalisation des Télécommunications (AMNP-20) qui s’est déroulée du 1er au 9 mars 2022 à Genève et le congrès mondial sur les normes de l’UIT. Engagée depuis 2018, la Côte d’Ivoire souhaite renforcer ses liens avec les autres pays membres de l’UIT en vue d’accéléré la vision du Chef de l’État en matière de communication numérique.