Financement de projets par la Bad: une Ong milite pour une action inclusive

Publié le
financement-de-projets-par-la-bad-une-ong-milite-pour-une-action-inclusive Image d'illustration
Economie

En prélude du forum de la société civile qu'organise la Banque africaine de développement (Bad), LSD a animé un atelier avec des acteurs de la société civile.

La banque africaine de développement organise le forum de la société civile ce jeudi 6 et le vendredi 7 octobre 2022 à Abidjan, avec pour thème « Collaborer avec la société civile en vue de la résilience climatique et d’une transition énergétique juste en Afrique». Pour cette organisation non gouvernementale, ce forum ne donne pas assez d'opportunités aux organisations de la société civile d'intervenir sur des questions essentielles.

L'implication de la société civile

Pour cela, le responsable de cette organisation, Aly Sagne a indiqué que cet atelier a servi à soumettre des recommandations à l'institution financière dans le but de revoir sa position vis à vis de l'engagement des organisations de la société civile mais également de se pencher encore sur la question du changement climatique. Ainsi, il demande à la structure financière de faire « un effort sur la manière d’organiser les forums, pour les rendre plus transparents, plus inclusifs».
De plus, Aly Sagne demande que accès à l'information se matérialise par l'organisation et la tenue d'atelier de sensibilisation avec la société civile.
Il a donc exhorté « la banque d’améliorer l’accès à l’information non seulement à Abidjan, mais au niveau pays, au niveau projet, en organisant plus d’ateliers, de sensibilisations et d’engagements avec les OSC au niveau des pays pour mieux comprendre les projets de la Bad ; pour mieux comprendre les impacts des projets financés par la BAD mais également de construire cette confiance mutuelle qui doit être la base d’un partenariat entre la BAD et les OSC».

Mieux financer les énergies renouvelables

Sur la problématique du changement climatique, Aly Sagne a souhaité un peu plus d'effort sur les financements de projets. Pour lui, il y a intérêt que l'institution financière fasse son mieux pour «renforcer le financement des énergies renouvelables et surtout les mini centrales solaires dans les zones rurales pour mieux profiter aux communautés».

banque d’améliorer l’accès à l’information non seulement à Abidjan, mais au niveau pays, au niveau projet, en organisant plus d’ateliers


Sur la même lancée, au nom de son organisation, Aly Sagne a préconisé une certaine vigilance de la part de l'institution financière africaine. Selon lui, certains projets qui bénéficient de son financement ne sont aussi soucieux de l'environnement. Il invite donc la Bad être intransigeante dans le cadre de la transition énergétique et demande «de ne pas financer de nouveaux projets d’extractions gazières et pétrolières sur le continent,  d’exclure le charbon dans son financement comme il l’a fait pour le secteur du nucléaire, mais de faire gprofiter davantage aux pays l’éolien et des centrales géothermiques