Côte d'Ivoire

Sécurité alimentaire: Les opérations de renforcement de la veille sanitaire lancées à Bingerville

Publié le
securite-alimentaire-les-operations-de-renforcement-de-la-veille-sanitaire-lancees-a-bingerville Le ministre Sidi Tiémoko Touré a rappelé les dangers liés au manque d’hygiène et au respect des consignes vétérinaires
Economie

La Journée nationale de lancement des opérations de renforcement de la veille sanitaire et de sensibilisation des consommateurs et des éleveurs en période des fêtes de fin d’années s’est tenue ce mercredi 23 novembre au Pôle scientifique de Bingerville.

Le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH) a réuni au Pôle scientifique de Bingerville, plusieurs éleveurs et consommateurs. C’était au cours de la Journée nationale de lancement des opérations de renforcement de la veille sanitaire et de sensibilisation.

Les activités au menu de cette journée

L’objectif de cette journée est de sensibiliser les consommateurs et les éleveurs sur les normes sanitaires durant ces périodes de fêtes de fin d’année. Plusieurs actions sanitaires sont annoncées par le MIRAH qui a donné carte verte à ses différents Services.

Il s’agira de nettoyer et désinfecter des marchés de volailles vivantes et lutter contre les abattages clandestins. Le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques compte également sévir contre la vente de volailles vivantes en dehors des marchés conventionnels tout en intensifiant le contrôle sanitaire dans les établissements de distribution moderne et de restaurations collectives.

A ces différentes actions s’ajoute la sensibilisation des acteurs sur les bonnes pratiques d’hygiène, de biosécurité et de lutte contre la résistance aux antimicrobiens. Toutes ces actions seront suivies de campagne d’assainissement du marché d’assainissement vétérinaire.

Prenant la parole au cours de cette journée, Docteur Kallo Vessaly, Directeur des services vétérinaires du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques s’est penché sur les chiffres inquiétants.

" Nous nous insérons dans une politique de prévention"

« 60 % des maladies infectieuses viennent des animaux et donc nous nous insérons dans une politique de prévention. Comme on le dit mieux vaut prévenir que de guérir ! Ça peut se faire en ayant les bonnes pratiques d’élevage, en ayant des bonnes de transformations dans les abattoirs, en suivant les conseils des vétérinaires qui doivent suivre l’état de santé des animaux mais aussi en ayant de bonnes pratiques au niveau de la conservation ».

Le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, a rappelé les dangers liés au manque d’hygiène et au respect des consignes vétérinaires. Il a par la suite donné des conseils aux différents acteurs présents.

« Chers consommateurs, je vous exhorte à être prudent lors de vos achats durant ces fêtes de fin d’année, à dénoncer les pratiques frauduleuses que vous constateriez auprès des Services Vétérinaires et à signaler les cas d’intoxications alimentaires ».

Soulignons que le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques est accompagné dans cette Opération par plusieurs partenaires internationaux notamment la FAO, l’USAID et l’Organisation mondiale de la santé animale.