Côte d’Ivoire

Assainissement du monde des affaires : La HABG reçoit le soutien du Comité en charge de la Contrefaçon

Publié le Modifié le
assainissement-du-monde-des-affaires-la-habg-recoit-le-soutien-du-comite-en-charge-de-la-contrefacon
Economie

Le secrétaire général de Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, Henri Augustin Aka a reçu en audience le 7 decembre 2022, Brou Michel Gabriel N'zi, président du Conseil d'Orientation du Comité national de Lutte contre la Contrefaçon (CNLC).

Le président du Conseil d'Orientation du Comité National de Lutte contre la Contrefaçon (CNLC), Brou Michel Gabriel N'zi conduisait une forte délégation le 7 décembre 2022 dans les locaux de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance.

Renforcer de la collaboration entre le CNLC et la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance

Il a été reçu par le secrétaire général de la HABG, Henri Augustin Aka qui, au nom du Président de cette institution, N’golo Coulibaly a souhaité la cordiale bienvenue à ses hôtes. "Monsieur le Président du Conseil d'Orientation, C’est avec beaucoup d’intérêt que la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance vous reçoit avec votre délégation dans ses locaux, en vue du renforcement de la collaboration entre le CNLC et la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance pour combattre la corruption, les infractions assimilées et la contrefaçon. En effet, dans le cadre sa mission de prévenir et de lutter contre la corruption et les infractions assimilées, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance encourage l’ensemble des parties prenantes à conjuguer leurs efforts en vue de lutter contre toutes les formes d’atteinte à l’intégrité et à la probité ; la contrefaçon et la piraterie constituant aussi des formes d’atteinte à l’intégrité et à la probité tout comme la corruption" a-t-il déclaré.

Les médicaments contrefaits font perdre à l'Etat 30 milliards FCFA

Conscient que les dispositifs de lutte contre la corruption et les infractions connexes doivent être compris comme étant complémentaires, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance s’inscrit dans la politique de synergies d’actions avec l’ensemble des parties prenantes à la lutte contre lesdites infractions qui tuent l’économie et les populations. Selon le secrétaire général de la HABG, il apparait que dans l'industrie pharmaceutique, les médicaments contrefaits font perdre à l'Etat près de 50 millions d'euros par an (30 milliards de FCFA) et la vente illicite des médicaments représente 25% du chiffre d'affaires du secteur. "La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance est donc disposée à nouer des liens étroits avec le Comité National de Lutte Contre la Contrefaçon pour conjuguer ensemble leurs efforts en vue de faire face à ces fléaux qui menacent continuellement nos sociétés" a conclu Henri Augustin Aka.

Nous avons réussi à sortir du circuit de commercialisation environ 15 milliards de produits de contrefaçon

Le président du Comité d'Orientation du CNLC a remercié ses hôtes pour la qualité de l'accueil. Il a ensuite donné les véritables raisons qui l'ont conduit à s'allier à la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance. "Si nous avons jugé nécessaire de rencontrer la HABG, c'est simplement parce qu'ils font un travail de qualité. Nous, à notre niveau, nous avons réussi à sortir du circuit de commercialisation environ 15 milliards de produits de contrefaçon" a révélé Michel Gabriel N'zi.