Lutte contre le chômage en Côte d’Ivoire, Jean Kacou Diagou (Pdt de la Cgeci) : « notre salut passe par la création d’entreprises »


17/05/2013
Jean Kacou Diagou veut communiquer aux jeunes sa culture entrepreneuriale.
« L’Etat providence, pourvoyeur d’emplois, c’est presque terminé. Même une grande entreprise pourvoyeuse d’emplois pour résorber le problème du chômage est presqu’impossible. Notre salut passe par la création d’entreprises ». Telle est la conviction de Jean Kacou Diagou, président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci).

Il l’a signifié, le 16 mai 2013, à l’hôtel Ivoire, à Cocody, lors du lancement de la deuxième édition de « Cgeci academy », un forum initié par le patronat ivoirien pour inculquer aux jeunes, notamment, la culture de l’entrepreneuriat.

« Beaucoup ont des craintes. Des panélistes, experts dans leurs domaines respectifs, qui ont créé des emplois, souvent à partir de rien, viendront vous le démontrer. Comment avez-vous osé entreprendre dans des conditions difficiles ou dans des secteurs tenus par un certain monopole ? Nous vous donnerons quelques éléments pour faire le saut pour ceux qui hésitent ; pour ceux qui ont du mal à prendre la décision, qui craignent qu’après avoir créé une entreprise, ils abandonnent », a-t-il souligné. M. Diagou s’est promis de faire mentir, au sortir de ces quarante-huit heures d’échanges ponctués par des cas pratiques, le sens commun selon lequel « Ivoirien aime bureau ».

« Entreprendre en affaires », le thème de cette édition, est, selon le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, une réponse appropriée à une vision stratégique du développement faisant du secteur privé, le moteur de la croissance économique. « Il s’agit également de contribuer à la résolution de l’épineux problème de l’emploi en valorisant à son propre profit, mais également à celui de l’ensemble de la communauté, nos savoirs et savoir-faire. L’acte d’entreprendre ne doit nullement être perçu comme l’ultime recours de ceux qui n’ont d’autres solutions, bien au contraire », a indiqué le chef du gouvernement. Aussi, a-t-il ajouté, il faut faire en sorte que les porteurs de projets et les créateurs d’entreprises soient imprégnés de la culture entrepreneuriale.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome