Covid-19 / Côte d'Ivoire: Le port du masque crée d'importants désagréments à l'orale du Baccalauréat


23/07/2020
Covid-19 / Côte d'Ivoire: Le port du masque crée d'importants désagréments à l'orale du Baccalauréat
Les candidats et examinateurs doivent parler audiblement pour se comprendre

Entamées le mardi 21 juillet, les épreuves orales du baccalauréat général session 2020 s'achèveront le samedi 25 juillet 2020. Avec la pandémie à coronavirus qui sévit dans le monde, le port du masque est l'une des mesures barrières éditées par le gouvernement ivoirien. Cependant, voici ce que le port du masque crée comme désagrément pendant les oraux du Baccalauréat session 2020.

Fini les cours, c'est la période des examens à grand-tirage en Côte d'Ivoire pour couronner l'année académique 2019-2020. Pour cette session, les choses se déroulent différemment, contrairement aux années précédentes. Avec la pandémie à covid-19, qui impose le port des masques, les examinateurs et candidats au Bac doivent s'y conformer. Et c'est ce qui se passe dans tous les différents centres d'examens en Côte d'Ivoire. Mais cette méthode, visant à freiner la propagation de cette maladie mortelle, dérange parfois.

Des enseignants trouvent que cela complique les interrogations. Ces derniers sont obligés de fournir plus d'efforts que d'habitude. Ils doivent prêter attentivement l'oreille pour mieux entendre et comprendre ce que disent les candidats. Parfois, ils sont obligés de demander à l'élève de reprendre ses propos. Chez les candidats, se sont les plus audacieux qui demandent avec respect aux enseignants de reprendre leurs questions. Ceux qui ne sont pas plus courageux sont obligés de faire avec et donnent souvent des réponses pas correctes.

Ainsi, le port du masque peut favoriser de mauvaises notes aux épreuves orales chez les candidats. En outre, chez les enseignants, le port du masque les fait perdre en temps. Si par le passé l'examinateur passait quinze (15) minutes avec un élève, aujourd'hui, il peut en faire le double. Ce qui retarde. « Je passe plus de temps avec les candidats. Le port du masque gène à l'oral. Mais, nous sommes obligés. C'est pour notre bien à tous », a mentionné un enseignant d'un centre d'examen à Abidjan, qui a voulu garder l'anonymat.

Rappelons qu'à la date du mercredi 22 juillet 2020, la Côte d’Ivoire compte donc 14 733 cas confirmés de covid-19 dont 8 995 personnes guéries, 93 décès et 5 645 cas actifs.

Mélèdje Tresore

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome