Éducation nationale

La Fesci décide de la fermeture des écoles dès lundi 19 octobre


18/10/2020
La Fesci décide de la fermeture des écoles dès lundi 19 octobre
La Fesci dit non aux frais de Coges et inscription en ligne.

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci) a lancé un mot d’ordre de fermeture des écoles à compter du lundi 19 octobre 2020.

« La Fesci lance la fermeture des écoles sur toute l’étendue du territoire national dès ce lundi (19 octobre 2020, Ndlr). Il est important de noter que la Fesci n'est pas associée à la désobéissance civile. Elle lutte pour la suppression des frais annexes, Coges et inscription en ligne sauvage ».

Une information abondamment relayée sur les réseaux sociaux ce dimanche 18 octobre 2020 dont les parents d’élèves pourraient garder au creux de l’oreille afin d’en tenir compte. Puisque nos différentes tentatives pour joindre par téléphone Saint Clair Allah, alias National Makélélé, secrétaire général de la Fesci n’ont pas été couronnées de succès.

Toutefois, dans une courte vidéo du secrétaire général de la Fesci diffusée sur la page Facebook de la ministre Kandia Camara, ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Saint Clair Allah lui lance un ultimatum de 72 heures à compter de la date de publication. « Nous avons donné 72 heures à Madame la ministre de l’éducation nationale, comme elle a eu l’habitude de faire des sorties spectaculaires, interdisant aux enseignants et aux associations d’élèves de se réunir. Or, là où nous l’attendons, c’est de faire une déclaration pour mettre fin à cette mafia, à cette escroquerie organisée, à tout ce qu’on voit dans nos lycées et collèges parce que la première responsable de l’école en Côte d’Ivoire, c’est bien Mme Kandia Camara. Et, donc, à l’école quand le vole est organisé et que le propriétaire de l’école ne parle pas, c’est qu’il a une part de responsabilité dans cette mafia. Au cas échéant qu’elle démontre au monde entier, à toute la Côte d’Ivoire que le ministère n’a rien à voir dedans en annulant simplement les frais de Coges pour que les parents s’organisent dans les quartiers », a-t-il dénoncé.

Jonas BAIKEH

 

 

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome