Côte d'Ivoire

Education nationale : La ministre Mariatou Koné reçoit les bénédictions du Cardinal Kutwa, ce que l’Archevêque d’Abidjan dit d’elle

Education
Publié le Source : Linfodrome
education-nationale-la-ministre-mariatou-kone-recoit-les-benedictions-du-cardinal-kutwa-ce-que-l-archeveque-d-abidjan-dit-d-elle La ministre Mariatou Koné reçoit les bénédictions et les encouragements du Cardinal Jean Pierre Kutwa

La ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a reçu l’onction divine à travers le Cardinal Jean Pierre Kutwa, Archevêque d’Abidjan.

Nommée ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation dans le Gouvernement du Premier Ministre Patrick Achi, Mariatou Koné peut compter sur les prières et les encouragements des religieux pour réussir sa mission. A travers une publication, ce lundi 7 juin 2021, elle remercie le Cardinal Jean Pierre KUTWA, Archevêque d’Abidjan.

En effet, l’homme de Dieu qui a prié pour elle, trouve qu’elle est au poste qui lui sied. Il l’a d’ailleurs félicitée pour le portefeuille qu'on lui a confié. « On le lui a confié parce qu'elle a fait un travail remarquable à la Solidarité. Maintenant, je crois qu’elle est à son poste. L'école, c'est la vitrine du pays. Si l'école forme mal ses hommes, on aura un pays qui ne vaut rien et on a confiance parce qu'elle en a les capacités », a-t-il dit d’elle.

L’annonce des états généraux de l’école faite par la ministre au lendemain de sa nomination a réjoui le Cardinal Kutwa. « Quand j'ai entendu ses premières paroles, annoncer les états généraux. J'ai dit voilà quelque chose de formidable. Il était temps. Elle est arrivée à l'heure H pour faire ce travail. Pour le faire, il y a certes ses qualités humaines, mais elle a besoin surtout du soutien de Dieu. La science sans la foi n'est que ruine de l'âme. Elle allie les deux en même temps. Elle sollicite ses bénédictions et ses Grâces pour pouvoir exploiter tout ce que Dieu a mis en elle... Avec toute l'expérience que nous avons, nous sommes décidés à apporter notre contribution, la plus grande et la plus sincère », a dit l’Archevêque d’Abidjan.

Tout en soulignant que « L'école est la prunelle de nos yeux, c'est la vitrine de notre pays », le prélat se dit heureux et fier que les autorités lui confient le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. « Je suis heureux et fier que le Président de la République et son Premier Ministre lui confient ce domaine car elle le maitrise.  J'en suis convaincu. Elle réussira. Elle en a les capacités », assure-t-il.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.