La FESCI s’invite à l’examen du BEPC 2021

Education
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
la-fesci-s-invite-a-l-examen-du-bepc-2021

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), la principale association ivoirienne des étudiants et élèves, par la voix de son secrétaire général national, saint-Clair Allah s’est invité à l’examen du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) en "décriant des erreurs constatées sur les sujets d’examens", à travers une déclaration.

Dysfonctionnement dans l’organisation des examens du BEPC

Session 2021

Les épreuves écrites de la session 2021 de l’examen du BEPC ont débuté depuis le 14 juin pour prendre fin, en principe, ce vendredi 18 juin 2021. Ces épreuves resteront indiscutablement marquées par les dysfonctionnements liés aux erreurs sur les sujets d’examen en Physique chimie; Mathématiques et Géographie, d’une part et, d’autre part, par la mort par pendaison d’un élève à GOHITAFLA.

Les erreurs constatées dans les sujets d’examen viennent s’ajouter à celles constatées l’année scolaire dernière (2019-2020) dans les livres de lecture du CP2. Quant au défunt DJÈ BI DJÈ Innocent, candidat au BEPC, élève en classe de 3ème au Lycée Moderne BAD de GOHITAFLA, il se serait donné la mort par pendaison après avoir été pris avec un téléphone portable lors de la première journée de composition.

Toutes ces situations sont, à n’en point douter, l’expression de dysfonctionnement structurel aussi bien au niveau du Ministère de l’éducation nationale que du système éducatif tout entier.

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) présente tout d’abord ses condoléances les plus attristées à la famille biologique éplorée ainsi qu’à l’ensemble des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. Réitère sa sensibilisation contre la Fraude à l’endroit de l’ensemble des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire. Et enfin, demande que toute la lumière soit faite autour de cette mort tragique.

Ensuite, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) décrie les erreurs constatées sur les sujets d’examen, appel le Ministère de l’éducation nationale à faire preuve de plus de responsabilité et de sérieux dans la rédaction desdits sujets pour les échéances à venir. De même, elle demande que, pour une fois, les responsabilités soient situées et que des sanctions soient prises

Par ailleurs, elle souhaite que des dispositions appropriées soient prises pour permettre la reprise de ces épreuves dans les meilleures conditions pour le bonheur des candidats.

Enfin, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire réitère vivement sa demande des états généraux de l’éducation nationale.

Fait à Abidjan le 16 juin2021

pour la FESCI,


Saint-Clair ALLAH,
SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NATIONAL.
Que chacun joue le rôle qui est le sien quand il s'agit de l'école, l'avenir de notre nation en dépend..