Côte d'Ivoire

Education nationale : Mariatou Koné en action contre le phénomène des congés anticipés cette année

Publié le Modifié le
education-nationale-mariatou-kone-en-action-contre-le-phenomene-des-conges-anticipes-cette-annee La ministre Mariatou Koné Opte pour la sensibilisation contre le phénomène des congés anticipés
Education

La ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné est déterminée à lutter contre les maux de l’école ivoirienne. Après la mise en œuvre des états généraux, place à la lutte contre les congés anticipés en cette période de fin d’année.

Les congés de fin d’année approchent à grand pas. Comme à l'accoutumée, chaque année, les élèves de plusieurs établissements secondaires vont en congés avant la date fixée par le ministère de l'Éducation Nationale et l'Alphabétisation (MENA) en usant de la force pour obliger les enseignants et le personnel administratif à leur libérer.

À la tête du ministère de l'Éducation Nationale et de l'Alphabétisation (MENA) depuis le 6 avril 2021, Mariatou Koné veut combattre ce phénomène des congés anticipés cette année. Pour ce fait, le Ministère a publié des messages de sensibilisation destinés aux élèves sur sa page Facebook comme le témoigne les images ci-dessous. Ces messages qui contiennent des images sont accompagnés de slogans tels que « Zéro congé anticipé »; « Pour une école de qualité, zéro congé anticipé cette année scolaire 2021-2022 », a-t-elle lancé.

La ministre ivoirienne invite les élèves à respecter le calendrier scolaire établi par les autorités éducatives. Mariatou Koné les exhorte aussi à ne pas toucher au quantum horaire fixé par le ministère de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation. « Je respecte le calendrier scolaire » ; « Touche pas à mon quantum horaire » ; « Je dis non aux congés anticipés », a-t-elle ajouté.

Rappelons que depuis plusieurs années, l'école ivoirienne est confrontée au phénomène des congés anticipés. En effet, à l'approche des congés scolaires, des élèves assiègent les établissements scolaires pour déloger leurs camarades. Au cours de l'année scolaire 2019-2020, à quelques jours des congés de Noël, trois morts ont été signalées au cours d'un affrontement entre élèves. 89 élèves avaient été interpellés et 56 autres ont été déférés. Une école a été incendiée à l'ouest du pays.


Espérons donc que cette sensibilisation porte ses fruits pour ne pas qu’on assiste à une anticipation des congés cette année, qui, d’ailleurs bouleverse le programme scolaire.

 

Mariam Coulibaly (Stg)