Relève de l'éducation en Côte d'Ivoire : Le gouvernement Patrick Achi invité à solliciter des expertises locales

Publié le Modifié le
releve-de-l-education-en-cote-d-ivoire-le-gouvernement-patrick-achi-invite-a-solliciter-des-expertises-locales Dr. Déazon André a demandé au gouvernement Patrick Achi de faire appel à des compétences locales qui ont de l’expérience.
Education

Au moment où se tiennent les états généraux de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire, le gouvernement Patrick Achi a été invité à solliciter des expertises locales.

Le spécialiste en Science de l'éducation, Dr. Déazon André, a animé une conférence sur le thème : « Contributions des lauréats du prix Ikeda pour la promotion de l'éducation-formation : cas du Professeur Moustapha Diabaté et du ministre Paul Akoto Yao ». C’était le dimanche 30 janvier 2022 à Abidjan-Treichville.

« Ils sont disponibles pour travailler gratuitement »

Le Directeur général de la Soka Gakkai internationale - section Côte d'Ivoire (Sgi-Ci), a fait remarquer que le gouvernement Patrick Achi doit saisir l’opportunité de profiter des expertises de sachants locaux tels que le Professeur Moustapha Diabaté et l’ancien ministre sous Félix Houphouët-Boigny, Paul Akoto Yao. 

Il a ajouté si besoin, que ces deux experts de l’éducation sont encore vivants et sont les grands lauréats du prix Ikeda pour la promotion de l'éducation-formation. Dr. Déazon André a expliqué que tous les deux sont disponibles pour travailler gratuitement à relever le système éducatif ivoirien.

Fervents promoteurs de l'éducation-formation

Selon le conférencier, Pr. Moustapha Diabaté et Paul Akoto Yao ont contribué à éduquer des générations ivoiriennes depuis l'ère Félix Houphouët-Boigny, et créé pour le premier, la science de l'indicamétrie.

 

Pour Dr. Déazon André, ils sont « deux éminents savants » fervents promoteur de l'éducation-formation. « Comment un monsieur comme Paul Akoto Yao peut être là comme ça alors que le système éducatif se meurt ? Ceux qui sont à l'origine de l'houphouétisme sont là. Vous ne faîtes appel à personne et puis vous êtes là », s’est-il indigné.

Échec collectif pour tous

Dr. Déazon André a fait comprendre que l'échec d'un ministre de l'Education nationale peut avoir un effet négatif sur toute une génération d'élèves et plus tard sur toute la Côte d'Ivoire.

Il a cité ce qui constitue pour lui un exemple récent. « Quand Kandia Camara a échoué, est-ce qu'on a dit Kandia est avant-dernière de la francophonie ? On a dit la Côte d'Ivoire est avant-dernière. S'il vous plaît, si vous n'avez pas les compétences, il faut appeler certains. Ils vont vous aider », a conseillé le Directeur général de la Soka Gakkai internationale - section Côte d'Ivoire (Sgi-Ci).

Pour sa part, le fils de Paul Akoto Yao, Stéphane Didier Akoto, a remercié le conférencier pour son initiative. « Je suis fier. C'est un honneur pour nous de savoir que tout le travail qu'a fait mon père pour le développement du système éducatif en Côte d'Ivoire, ce n'est pas en vain. Cette appréciation est toujours vivante. Je souhaite qu'on garde cette dynamique », a-t-il déclaré.

Eddy BIBI

Vidéo