Examens scolaires 2022 : La ministre Mariatou Koné réaffirme sa détermination à lutter contre la fraude

Publié le Modifié le
examens-scolaires-2022-la-ministre-mariatou-kone-reaffirme-sa-determination-a-lutter-contre-la-fraude Plus de 700 000 candidats au CEPE sur le plan national affrontent les épreuves écrites ce mardi
Education

Les épreuves écrites du Certificat d’études du primaire élémentaire (CEPE) session 2022 ont débutés ce mardi 7 juin 2022, sur l’étendue du territoire ivoirien.

A l’occasion, la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné, a réaffirmé, à Abidjan, sa détermination à lutter contre les fraudes, durant les examens scolaires.

"La lutte contre la tricherie est notre crédo quotidien"

“La lutte contre la tricherie est notre crédo quotidien. La satisfaction c’est que malgré tout ce qui est mis en place comme systèmes par les fraudeurs, nous arrivons à les rattraper”, s’est réjouie Mme Koné, lors du lancement des épreuves de Certificat d’études du primaire élémentaire (CEPE) session 2022, au groupe scolaire Gonzagueville de Port-Bouët, a rapporté l'Agence Ivoirienne de Presse (AIP). Notons que sur le plan national plus 700.000 candidats affrontent ces épreuves qui se dérouleront en une journée.

Démantèlement des réseaux des fraudeurs

Selon elle, l’année dernière, des réseaux de fraudeurs comprenant des enseignants, des parents d’élèves, des anciens élèves, ont été démantelés. Cette lutte contre la tricherie continue, avec le leitmotiv “tolérance zéro”.

"La ministre encourage les élèves à se concentrer et à compter sur leurs performances et capacités pour réussir à leurs examens"

“Tant qu’il y aura des fraudeurs, nous allons continuer à les combattre. Je pense que petit à petit les candidats eux-mêmes comprennent, ainsi que les parents d’élèves “, a ajouté la ministre Mariatou Koné, tout en encourageant les élèves à se concentrer et à ne compter que sur leurs performances et capacités pour réussir à leurs examens.

Au total, 703.498 candidats à savoir 359.167 garçons et 344.781 filles, répartis dans 2.613 centres et 21.449 salles rependus sur l’ensemble du pays, selon le page Facebook du ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation. 6129 candidats libres et 92 en situation de handicap participent à ces épreuves qui se déroulent en une journée.