Education nationale : Mariatou Koné plaide pour la participation des jeunes dans l’évaluation des politiques

Publié le Modifié le
education-nationale-mariatou-kone-plaide-pour-la-participation-des-jeunes-dans-l-evaluation-des-politiques Mariatou Koné à la 77è session de l'Assemblée générale des Nations Unies (PhDr)
Education

  La ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, par ailleurs représentante de l’Afrique au sein du comité directeur de haut niveau pour l’ODD4, a plaidé pour une participation des jeunes à la réflexion, à l’action et à l’évaluation des politiques

Mariatou Koné s’exprimait en marge de la 77ème Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies à l’occasion d’une rencontre des membres du Comité directeur de haut niveau de l’ODD4, le 20 septembre 2022 à New York.

Entendre la voix des jeunes

« Mariatou Koné a lancé un appel à ses pairs afin que tous s’assurent que la voix des jeunes est entendue, qu’ils soient suffisamment responsabilisés et qu’ils participent effectivement à la réflexion, à l’action et à l’évaluation des politiques », indique un rapport du ministère de l’Education nationale.

Au cours de cette réunion dont l’objectif est d’inviter les ministres membres du Comité directeur de haut niveau pour l’Odd 4 à s’approprier les conclusions du Sommet sur la transformation de l’Éducation et en assurer le suivi, Mariatou Koné s’est engagée à créer des synergies avec les initiatives existantes en matière de transformation de l’Education tel que le Pacte de partenariat développé par le Partenariat mondial de l’Education.

Un renforcement des données statistiques

La ministre de l’Éducation nationale a souhaité le renforcement des capacités de production des données statistiques et leur exploitation aux fins de pilotage au sein des systèmes éducatifs des pays.

il est impérieux de réajuster certaines approches

Elle entend exploiter les mécanismes, les stratégies, les tribunes d’expression et les plateformes pour rappeler l’urgence et la nécessité de la transformation de l’Education notamment, la Stratégie continentale de l’Education pour l’Afrique dans le cadre de l’Agenda 2063, les réunions des Ministres de l’Education de la CEDEAO, les rencontres statutaires de la CONFEMEN, etc.

Pour conclure, Mariatou Koné a fait observer que, sur la base des acquis indéniables du Sommet, il est impérieux de réajuster certaines approches ou recommandations issues des Etats généraux de l’Education nationale pour leur nécessaire alignement sur les directives du Sommet.