Hier, à Adjamé

Accueil du Chef de l’Etat : Le balcon d’un immeuble cède sous la pression de la foule

Publié le Modifié le
accueil-du-chef-de-l-etat-le-balcon-d-un-immeuble-cede-sous-la-pression-de-la-foule La plupart des immeubles construits au bord de la lagune Ebrié ne répondent pas aux normes de constructions (Ph. d’archives)
Faits divers

Hier, le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, était dans la commune du maire Yssouf Sylla pour l’inauguration de l’hôpital général d’Adjamé.

La population qui voulait réserver un accueil populaire à l’hôte de marque s’y est déplacée massivement. C’est dans ce décor de désordre que des spectateurs qui ne voulaient pas se faire compter l’événement ont pris position au balcon d’un immeuble.

Pour leur malheur, le balcon a cédé sous la pression des spectateurs qui s’étaient massés en nombre, blessant au moins une cinquantaine d’entre eux dont des cas jugés graves. « Tout le monde voulait voir le président. Donc, certains se sont mis en hauteur pour avoir une vue panoramique. Mais, ceux-ci ont oublié que cet immeuble était vétuste», a raconté Ba Amadou, une des victimes rencontrée sur les lieux.

D’autres témoins se sont appesantis sur les blessés qu’ils estiment à une soixantaine. «Il y a eu quatre cas graves qui ont été évacués dans les Chu de Yopougon et Treichville à partir de quatre ambulances mobilisées », ont confié nos interlocuteurs qui notent des fractures, des traumatismes crâniens…etc.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que des constructions s’écroulent à Abidjan. En novembre 2013, un immeuble de quatre niveaux s’est écroulé à la Riviéra Palmeraie, non loin de l’Edec de Marie-Rose Guiraud. Il y a quelques semaines, c’est un autre immeuble qui s’est effondré à Angré 7ème Tranche, non loin du Terminus 82. Le ministre en charge de la Construction est monté au créneau pour menacer les propriétaires qui ne respectent pas les règles de construction. A noter que face aux multiples effondrements d’immeubles, un décret imposant des contrôleurs sur tous les chantiers a été pris.

G. DE GNAMIEN

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

G de Gnamien
Voir ses articles