Cybercriminalité

Deux brouteurs arrêtés par la Gendarmerie de Côte d'ivoire et leurs collègues de Rennes (France)

Faits divers
Publié le Source : L'inter
deux-brouteurs-arretes-par-la-gendarmerie-de-cote-d-ivoire-et-leurs-collegues-de-rennes-france (Photo d'archives)

K.A et Z.B, deux cybercriminels ou ?brouteurs” qui faisaient la pluie et le beau temps à Abidjan sont désormais hors d’état de nuire.

Ils ont été arrêtés le 03 juillet dernier à Abidjan par la Section des recherches de la Gendarmerie Nationale de la Côte d’Ivoire en collaboration avec leurs collègues de la Section des Recherches de la Gendarmerie de Rennes en France. Selon les informations recueillies auprès de la Section des Recherches de la Gendarmerie ivoirienne, les faits remontent à l’année 2011.

En effet, Ces deux ? brouteurs” usurpaient le nom d’une entreprise française pour passer via internet des commandes de diverses marchandises. Ainsi, avec l’aide de complices en Côte d’Ivoire, en France et d’autres pays d’Europe, ces marchandises composées entre autres d’appareils électroniques, électroménagers et matériel médical, étaient revendues en Côte d’Ivoire.

De 2011 à 2014, le préjudice causé par cette bande de ?brouteurs” à l’entreprise française est énorme. Il est estimé à plus d’un milliard six cents millions (1.600.000.000) de francs Cfa. Face à un tel préjudice, les dirigeants de l’entreprise ne pouvaient pas rester indifférents. Ils ont saisi par une plainte la brigade des Recherches de Rennes en France qui, après investigation, a localisé les arnaqueurs en Côte d’ivoire. S’en est suivi une commission rogatoire émise par la justice française à laquelle la justice ivoirienne a fait droit.

Des magistrats et gendarmes français ont débarqué fin juin 2014 sur les bords de la lagune Ebrié où ils ont sollicité les hommes du Général Kouassi Kouakou Gervais. Cette collaboration ne tardera pas à donner les résultats escomptés. Avec l’appui de la Direction des traces technologiques, les cybercriminels ont été repérés et suivis par les gendarmes. Le 03 juillet 2014, ils ont été arrêtés simultanément à leurs domiciles respectifs, l’un dans la commune de Port Bouët et l’autre à la Riviera Palmeraie à Cocody. Les perquisitions effectuées dans les différents domiciles ont permis la saisie d’un important lot de marchandises dont, des appareils photographiques, des ordinateurs, des appareils électroménagers, des téléphones portables et du matériel médical. Devant ces preuves accablantes, les deux? brouteurs” ont été conduits devant les juridictions compétentes où ils répondront de leurs actes. Les enquêtes se poursuivent afin de démanteler toutes les ramifications de cette bande d’arnaqueurs.

Partie de la Section des recherches de Rennes en France pour aboutir en Côte d’ivoire, cette enquête est un bel exemple de coopération entre forces de sécurité dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité. Ce phénomène, qui au regard des préjudices financiers énormes qu’il cause à travers le monde, nécessite la conjugaison des efforts dans la lutte.

B.G.
Info : Sercom Gendarmerie Nationale