Célébration de l'indépendance à Bangolo/ Des loubards provoquent une bagarre: Deux blessés

Publié le Modifié le
celebration-de-l-independance-a-bangolo-des-loubards-provoquent-une-bagarre-deux-blesses (Photo d'archives pour illustrer l'article)
Faits divers

La cérémonie commémorant les 55 ans de l’indépendance de la Côte d'Ivoire a été émaillée par des incidents dans la ville de Bangolo, dans l'extrême ouest ivoirien. Des bagarres rangées entre des jeunes de cette localité et des loubards, se sont soldés par deux blessés, dont un cas jugé sérieux.

Tout a commencé après le défilé militaire, le vendredi 7 août 2015. Selon nos sources, c'est au tour du passage des civils que de violents incidents ont éclaté entre ces deux groupes. Comment cela est- il arrivé ? Toujours aux dires de nos sources, c'est au moment où « les forces vives » se mettaient en place, que des jeunes gens aux musculatures impressionnantes, sortis de nulle part et inconnus des populations, prennent position au premier rang, sur l'artère principale réservée au défilé.

Les groupes de jeunes et associations qui étaient en place depuis de longues heures pour cette étape finale, s'interposent. La tension monte d'un cran entre les "gros- bras" et les populations, surtout les jeunes. La situation est difficilement maîtrisable. Les coups fusent de partout entre les deux groupes rivaux. C'est la débandade totale au sein des spectateurs dont certains trouvent refuge dans des magasins situés non loin de là. Des éléments des forces de l'ordre, qui avaient accouru, sont vite débordés. Une section des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) vient en renfort. La tribune abritant les autorités est sécurisée par ces agents qui ont formé une haie. Mais, la bagarre continue dans les rues où des projectiles pleuvent. Un jeune coiffeur du nom de Sea Florian atteint à la tête, saigne abondamment. Son collègue du nom de Goho Roland, qui va à sa rescousse, reçoit un violent uppercut et s'écroule. Il n'en fallait pas plus pour que les populations fassent pleuvoir toutes sortes d'objet.

Dans ce cafouillage électrique, le commandant de Brigade, l'adjudant Kambiré Koumbou se fraye un chemin et va au contact des populations surexcitées à qui il demande le calme. Ces loubards, dont on dira plus tard être d'un service de sécurité privée, seront finalement exfiltrés par la sécurité qui s'est, entre-temps, renforcée. C'est finalement, après environ une heure d'intenses troubles, que le défilé reprend sous les yeux agacés des spectateurs.

Bien avant, dans son traditionnel discours, le Préfet, Mamadou Coulibaly, s'est réjoui de la mise a exécution effective du Programme présidentiel d'urgence (Ppu) dans son département. Il a cité, entre autres, la réhabilitation des infrastructures hydro-électriques,le reprofilage d'importants axes routiers. Des réalisations qui, selon lui, participent du dynamisme retrouvé par la Côte d'Ivoire. Il a, en outre, appelé les populations à un esprit citoyen afin que les futures élections présidentielles et locales se déroulent dans un climat apaisé dans ce département qui a payé un lourd tribu des différentes crises qui ont secoué le pays. Le Préfet a aussi salué le travail remarquable accompli par les forces de défense qui sécurisent ce département.

Ibrahim BAKOULÉ (Correspondant régional)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites