Yopougon: Grave incendie au palais de Justice : d'importants dossiers et de l'argent brûlés

Publié le Modifié le
yopougon-grave-incendie-au-palais-de-justice-d-importants-dossiers-et-de-l-argent-brules (Photo d'archives pour illustrer l'article)
Faits divers

Dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 octobre 2015, un grave incendie s'est déclaré dans les locaux du palais de Justice de Yopougon. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les dégâts matériels sont d'une importance notable.

Selon nos sources, cette nuit-là, en effet, il pleut fortement sur la commune de Yopougon, à l'instar d'ailleurs de toute la ville d'Abidjan. Et c'est ce moment de grande averse, que choisit l'incendie, pour se déclarer au palais de Justice de Yopougon. Précisément, dans la salle des greffiers, au service des tutelles.

Il est un peu plus de 5h du matin. Les vigiles des lieux courent dans tous les sens. Ils tentent par des moyens rudimentaires, de venir à bout des flammes. Mais impossible. Alors, ils se montrent suffisamment intelligents, en sollicitant les sapeurs-pompiers, les professionnels en la matière.

Sans perdre de temps, les soldats du feu, sirènes en marche, convergent vers les lieux avec leurs camions équipés. Sur place, ils déploient leur matériel et s'attaquent aux flammes. Après un bon moment, ils finissent par en arriver au bout.

Informés du sinistre, des responsables du palais de Justice arrivent sur place et s'imprègnent des dégâts. Ils se réjouissent de ce qu'il n'y a pas eu de perte en vie humaine. Mais les dégâts matériels sont notables. Avec notamment, la disparition dans les flammes, d'importants dossiers de justiciables. Un vrai coup dur, pour le service des greffes qui constitue la grande mémoire du palais de Justice. A côté des dossiers administratifs, une importante somme d’argent et des ordinateurs-portables ont également été soufflés par les flammes.

La police, alertée, fait venir des agents sur les lieux, pour le constat d'usage. Après ce travail, ces derniers ouvrent une enquête, qui devra éclairer sur les causes de ce grave incendie. Mais déjà, on apprend, par des indiscrétions, que c'est lorsque le tonnerre a grondé pendant la pluie, qu'il s'est produit un court-circuit, dans le service où l'incendie s'est déclaré. On attend, toutefois d'en savoir un peu plus.

KIKIE Ahou Nazaire

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites