Agboville

Une station d'essence braquée: 2,3 millions Fcfa emportés

Publié le
une-station-d-essence-braquee-2-3-millions-fcfa-emportes (Photo d'archives pour illustrer l'article)
Faits divers

Un braquage classique a été opéré mardi 17 mai, aux environs de 10h45, à la station d’essence Total, au niveau du rond-point de la cité d’Agboville. La somme d’environ 2,3 millions Fcfa a été emportée.

« Les braqueurs ont pointé l’arme sur moi, et m’ont reconduit au bureau, au moment où je sortais pour aller opérer un versement de 498 500 Fcfa aux Impôts », a déclaré Toa-Bi Déhé Maurice, le gérant de la station, qui venait à peine de prendre fonction depuis trois jours, en provenance, d’une autre localité.

Pendant que la victime s’exécutait sous la contrainte, à l’ouverture du coffre-fort où était logée la somme de 1,1 million Fcfa, un pompiste qui visiblement avait fini sa journée, est rentré dans le bureau, pour procéder au versement d’environ 300 000 Fcfa. Lui aussi sera intercepté avec son argent. Notons que bien avant le gérant, c’est le gestionnaire du service de transfert d’argent par téléphonie cellulaire de la station-service qui a été le premier à remettre sous la menace d’une arme, les 400 000 Fcfa et la tablette en sa possession.

Les trois victimes ont été enfermées dans le bureau, le temps pour les malfrats, au nombre de cinq personnes (un chauffeur, un guetteur et trois opérants), ne prennent la fuite, à bord d’un véhicule de marque Honda Crv, de couleur bleue, immatriculée 3006GV01. Malheureusement pour eux, ils feront une sortie de route avec plusieurs blessés, à quatre km d’Azaguié, dans le sens, Agboville-Azaguié. Un automobiliste qui passait sur le lieu de l'accident a récupéré dans son véhicule, par ignorance, les bandits qui ont soutenu allés du côté d’Anyama. Ils seront finalement déposés dans un centre de soins à Azaguié. La gendarmerie a poursuivi son ratissage sur le terrain en vain, puisque les braqueurs se sont volatilisés sur Abidjan.

Michaël Kra (Correspondant régional)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.