Bangolo

Pour des unités téléphoniques : Un individu viole une jeune fille mineure

Faits divers
Publié le Source : Soir info
pour-des-unites-telephoniques-un-individu-viole-une-jeune-fille-mineure Photo d'illustration

La date du lundi 8 janvier 2018 restera à jamais gravée dans la mémoire de G. O. C'est un jour noir, fortement maculé des traces indélébiles du viol dont elle a été victime. Les faits criminels se sont passés à Gohouo-Zagna, village du département de Bangolo.

Nos sources nous apprennent, en effet, que ce jour-là, G.O., une jeune fille mineure, est commise par son père à l'achat d'unités de recharges téléphoniques. Mais une fois qu'elle arrive à la cabine téléphonique, elle se rend compte que les portes de celles-ci sont fermées. Alors, elle s'emploie à rebrousser chemin. A cet instant précis, elle est interpellée par un jeune homme, aux allures plutôt honnêtes.

A relire: Enceinte de 7 mois, elle se fait violer par 4 inconnus

Mais on le verra, il ne faut jamais se fier aux apparences. En effet, ce jeune homme propose à G.O., de l'accompagner dans un autre point de vente, où elle pourrait se procurer les unités de communication. Ce qu'elle accepte avec beaucoup de joie. Surtout que son père attend ces unités, pour passer un coup de fil très important. Et voila les deux, partis dans cette nuit. Naïvement, G.O. suit ce jeune homme, comme le ferait un mouton, avec un berger.

Mais au détour du chemin, profitant de la pénombre, D.E., ce sont les initiales du garçon, empoigne subitement G.O. par le bras. Et menaçant de lui faire la peau, il l’entraîne dans une vieille maison. Et c'est dans ce coin insalubre, que la pauvre G.O. est violée par le jeune homme, sur le compte duquel, elle s'est lourdement trompée. Après avoir satisfait sa libido, le violeur abandonne sa victime et prend la clé des champs. Les gendarmes, saisis de l'affaire, recherchent, activement, l'odieux chaud lapin.

 

Ibrahim BAKOULE ( Correspondant régional)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.