Yamoussoukro : Un dangereux escroc arrêté par la police criminelle, des millions de francs Cfa de préjudice enregistrés

Publié le Modifié le
yamoussoukro-un-dangereux-escroc-arrete-par-la-police-criminelle-des-millions-de-francs-cfa-de-prejudice-enregistres « Benaud la pommade » doit répondre des nombreuses accusations d’escroquerie
Faits divers

Koffi S. A., plus connu sous le nom de ‘’Benaud la pommade’’, Ivoirien âgé de 29 ans, sans emploi ni domicile fixe, aura à répondre de ses actes devant la justice. Et pour cause, il a été interpelé et entendu, le jeudi 18 juillet 2019, par les éléments du Commissaire Kouamé Gnézalé, le Chef de service de la police criminelle de Yamoussoukro.

Selon les informations de source proche du dossier, ce dernier, tantôt à Yamoussoukro, tantôt à Bouaké, est accusé des faits d’escroquerie mais aussi de faux et usage de faux, dont le préjudice serait estimé à des millions de francs Cfa. «Le mis en cause, qui se présente comme un cultivateur, affirme sur les réseaux sociaux, qu’il détient de vastes exploitations de maraichères à Yamoussoukro et dans ses environnants, et qu’il a besoin de la clientèle pour la vente en gros. Il fait visiter de gros champs de vivriers, dont il ignore les vrais propriétaires, aux personnes intéressées qui lui verse de l’argent allant de cent mille à deux millions de francs», a expliqué une source proche du dossier, avant de relever que Koffi S. A. se fait aussi passer pour démarcheur ou propriétaire de maisons, puis effectue des transactions diverses.

A ce titre, il propose des maisons en location à des personnes, et leur fait signer des contrats de bail. Là encore, il fait de nombreuses victimes. Il n’en fallait pas davantage pour que le Commisaire divisionnaire Binaté Youssouf, préfet de police de Yamoussoukro, instruise ses collaborateurs, à l’effet de mettre le grappin sur le mis en cause. Exploitant une information anonyme, l’équipe conduite par le lieutenant Bahibo Maxime, se lance rapidement aux trousses du faussaire aperçu dans un maquis du côté de Kami, localité située dans la commune de Yamoussoukro. A la vue des agents, l’escroc présumé prend la fuite, mais il est très vite rattrapé, au terme d’une longue course-poursuite. Au poste de police où il est conduit, le mis en cause passe aux aveux. Il a été déféré devant le parquet de Toumodi, en vue de répondre de ses actes.

Camille SIABA (Correspondant régional)