Côte d'Ivoire

Dabou : Un instituteur, soupçonnant son épouse de le tromper, retrouvé pendu dans sa cuisine

Publié le Modifié le
dabou-un-instituteur-soupconnant-son-epouse-de-le-tromper-retrouve-pendu-dans-sa-cuisine Tchimou Amafi Vincent a été retrouvé pendu dans sa cuisine (Ph d'archives)
Faits divers

Archiviste à l’IEP1 de Dabou, Tchimou Amafi Vincent (52 ans), été retrouvé pendu, le dimanche 10 novembre 2019, dans sa cuisine. L’affaire fait grand bruit dans la Cité du Leboutou.

Depuis le dimanche 10 novembre 2019, Tchimou Amafi Vincent ne fait plus partie du personnel enseignant de l’IEP1 de Dabou. Cet instituteur de 52 ans a été rayé de la liste des vivants. L’homme a été retrouvé pendu dans sa cuisine.

Selon les sources de Linfodrome, Tchimou Amafi Vincent souffrirait de dépression nerveuse. Et dans ses nombreuses récriminations, le nom de son épouse revenait sans cesse. Les mêmes sources racontent qu’il la soupçonnait de le tromper avec un autre homme. On en est là quand, le vendredi 8 novembre 2019, son épouse part pour des funérailles à Agboville où le couple est originaire.

Nos sources nous apprennent que dans la nuit du vendredi, l’homme tente de joindre à plusieurs reprises son épouse partie aux funérailles. En vain !

De retour d’Agboville le lendemain samedi, la dame retrouve le domicile conjugal où elle passe d’ailleurs la nuit en compagnie de son époux. A son réveil le dimanche, elle constate l’absence de Tchimou Amafi Vincent. Elle le recherche un peu partout sans succès. Elle tente alors de le joindre sur son téléphone portable. Depuis l’extérieur, elle entend la sonnerie du téléphone de son époux dans la cuisine qui est pourtant fermée. C’est alors qu’elle alerte le voisinage.

Des personnes de bonne volonté recherchent alors un moyen pour accéder à la cuisine afin de voir ce qui s’y passe. Et c’est depuis la toiture de la cuisine, qu’elles découvrent l’horreur. Tchimou Amafi Vincent est retrouvé pendu, les pieds au sol.

A l’IEP1 de Dabou, c’est la consternation totale. On s’explique difficilement cette triste fin de l’archiviste.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.