Abidjan

Koumassi Remblais : Il poignarde à mort sa sœur aînée à cause d’une villa laissée en héritage par leur défunt père

Faits divers
Publié le Source : Linfodrome
koumassi-remblais-il-poignarde-a-mort-sa-soeur-ainee-a-cause-d-une-villa-laissee-en-heritage-par-leur-defunt-pere Konaté Kader Gaoussou a tué sa propre soeur Konaté Bintou Fatoumata

Konaté Kader Gaoussou a été déféré le mercredi 20 novembre 2019 pour avoir tué sa sœur aînée Konaté Bintou Fatoumata, dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 2019, à Koumassi Remblais, non loin de la pharmacie Kahira.

Les voyages hors de la Côte d’Ivoire sont désormais terminés pour Konaté Bintou Fatoumata. Cette commerçante de 45 ans qui avait l’habitude de prendre l’avion pour aller aux Emirats arabes unis et dans d’autres pays étrangers dans le cadre de ses activités commerciales a été rayée de liste des vivants. Elle a été atrocement tuée, dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 2019, à Koumassi-Remblais. Et qui est l’auteur de ce meurtre ? Konaté Kader Gaoussou, son propre frère de 42 ans. Cet ancien vigile devenu oisif a porté 12 coups de couteau à plusieurs endroits du corps de sa sœur aînée jusqu’à ce que mort s’en suive.

Selon les sources de Linfodrome, Konaté Kader Gaoussou, est chargé de récupérer, chaque fin du mois, le loyer d’une villa située dans les environs de l’INJS, au quartier appelé communément Kassiry, du nom de l’artiste chanteur ivoirien. Cette villa a été laissée en héritage par leur défunt père. Selon nos sources, Konaté Bintou Fatoumata qui était à l’abri du besoin n’a jamais demandé de compte à son frère cadet sur la gestion du loyer.

Mais depuis quelque temps, Kader vise un autre objectif : celui de vendre ce bien familial. A plusieurs reprises, sa sœur aînée s’est interposée pour empêcher son frère de brader la villa. Kader considère cela comme une humiliation. Il mûrit alors une sombre idée. Eliminer celle qui l’empêche d’atteindre son objectif de vendre la villa. Mais comment y parvenir ?

A en croire nos sources, Konaté Kader Gaoussou d’ordinaire dur avec sa sœur change de stratégie. Il devient aimable et décide de vivre à ses côtés. Bintou n’y voit pas d’inconvénient. De toute façon, elle est tout le temps partie, dans le cadre de ses activités commerciales. Elle héberge alors son frère qui occupe l’une des chambres de l’appartement de 3 pièces situé au 2ème étage d’un immeuble situé non loin de la pharmacie Kahira. Sans le savoir, Bintou venait de signer son arrêt de mort en hébergeant un loup transformé momentanément en agneau.

Bientôt 4 mois que Kader vit chez sa sœur aînée et tout se passe bien. Mais dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 2019, tout va basculer. Aux environs de 3h du matin, le petit frère à qui l’aînée a offert gîte et couvert se munit d’un couteau. Et à pas feutré, il se dirige dans la chambre de Bintou, avant de la surprendre en plein sommeil en lui portant de violents coups de couteau. Une lutte s’engage alors entre les deux. Les mains nues, la grande sœur se défend, comme elle le peut, face à son petit frère décidé à abréger sa vie sur terre. Sous l’effet de la douleur, elle pousse des cris qui réveillent tout le voisinage. Dans la lutte, sa perruque tombe au salon et elle tente de fuir pour regagner le bas de l’immeuble. Elle est retrouvée agonisante dans les escaliers devant le portail d’entrée de l’immeuble.

Les voisins prennent la résolution de neutraliser le meurtrier, mais se ravisent rapidement en déduisant que si Kader a pu poignarder sa propre sœur en lui portant plusieurs coups de couteau, il ne fera pas de cadeau à un inconnu. La trouille s’empare du voisinage et chacun se barricade, de peur de subir le sort de Bintou.

Des éléments de police du commissariat du 6ème arrondissement de Koumassi, en patrouille, sont alertés par PC radio. En compagnie des éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO), une patrouille mixte composée de policiers, gendarmes et militaires, ils se rendent sur lieux. Sur place, ils découvrent une dame agonisante. Ils remarquent que le sang a coulé des escaliers jusqu’au rez-de-chaussée où la commerçante s’est affaissée devant le portail.

Les forces de l’ordre décident alors de mettre la main sur le criminel. Les policiers s’organisent et accèdent à l’appartement où ils débusquent Konaté Kader Gaoussou caché dans une chambre, la chemise blanche tachetée de sang.

Quant à Konaté Bintou Fatoumata, elle est transportée à l’hôpital général de Port Bouet où elle n’y arrivera malheureusement pas vivante. Son frère Kader a été déféré, le mercredi 20 novembre 2019.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.