Assassinat d’un cadre de moov : Le présumé coupable évoque une scène de jalousie

Publié le Modifié le
assassinat-d-un-cadre-de-moov-le-presume-evoque-une-scene-de-jalousie Il aurait été tué par une crise de jalousie
Faits divers

Interpellé par la police ivoirienne, le présumé assassin de Bilé Niamke Wilfried, un cadre de la compagnie de téléphonie moov Côte d’Ivoire évoque une scène de jalousie.

Il est soupçonné d’avoir mis fin à la vie de Bilé Niamke Wilfried, un cadre de la compagnie de téléphonie Moov Côte d’Ivoire. N’Guessan Oscar, âgé de 36 ans, a avoué les faits lors de l’enquête ouverte par la police ivoirienne. Donnant les raisons de son meurtre le présumé coupable, soutient qu’il a posé cet acte odieux par jalousie.

L’on se souvient que le mardi 14 janvier 2020, le corps sans vie du nommé Bilé Niamké Wilfried alias Wilf Powodzenie a été découvert dans son appartement sis à Cocody Riviera Bonoumin avec dix-sept (17) impacts de couteaux. Son meurtrier ne s’est pas arrêté là. Il aurait emporté les effets personnels de sa victime notamment, son téléphone portable, son ordinateur portable, son poste téléviseur, un drap et la coquette somme de 300 000 FCFA.

Interrogé, il a reconnu être l'auteur du crime et explique l'acte posé par des scènes de jalousie. Une perquisition faite à son domicile a permis de retrouver et de saisir le poste téléviseur, le téléphone portable et le drap de la victime emportés après le crime.

MT