Scandale dans un maquis : Un masque et un jeune homme se tabassent pour une femme

Publié le Modifié le
scandale-dans-un-maquis-un-masque-et-un-jeune-homme-se-tabassent-pour-une-femme Photo d'illustration
Faits divers

Un fait, des plus surréalistes s'est produit, il y a quelques jours, dans un maquis de Wongbaé, un quartier de la ville de Bangolo. Un masque, dans tous ses attributs et un jeune homme se sont violemment empoignés dans un maquis, offrant un spectacle indigne à la tradition.

En fait, dans cette région du Guémon, il y a trois groupes de masques : Les masques guerriers chargés d'accompagner les guerriers aux combats, ceux spécialisés dans la danse et les masques comédiens qui pullulent dans les marchés, les gares et les maquis. C'est de cette dernière catégorie qu'il s'agit.

Selon nos sources, un après-midi, l'un de ces masques, avec son accompagnateur sont en train de passer leur chemin sur l'une des rues animée du quartier rue 12. Subitement, le regard du masque est attiré par la présence de deux personnes, un homme et une jeune femme assis tranquillement dans un maquis. Le masque s'arrête brusquement et se dirige vers le couple. Arrivé à leur table, il demande des pièces d'argent à l'homme. Après avoir longuement palpé ses poches, l'homme en ressort une pièce de deux cent francs (200 F.Cfa) qu'il remet à l'accompagnateur.

Mais le masque, comme insatisfait, tend encore sa main. Cette fois-ci, c'est une pièce de cent francs (100 F.Cfa) qui ressort de la poche du jeune homme. Après avoir encaissé la pièce, le masque tend à nouveau sa main, cette fois-ci, avec un ton menaçant. L'homme n'y comprend plus rien. "Cette réaction de ce masque est inhabituelle", se dit-il. Il n'a pas le temps de parler qu'un uppercut venant du masque l'atteint en pleine mâchoire. Il s'écroule, s'essuie la bouche et envoie un violent coup au masque qui lance un profond râle. Il se retire dans un coin de la pièce, se débarrasse de son masque et fonce tel un lion sur son adversaire.

Encore une fois, il est terrassé par un autre violent coup. Cette fois-ci, il décide de se débarrasser de son raphia. C'est dans cette entreprise qu'il est rejoint par le jeune homme qui ne veut lui laisser aucun temps de répits. Les deux hommes se rouent de coups à n'en point finir. La dame pour laquelle la féroce bataille est engagée entre le masque et l'homme sort tout en courant pour alerter les passants qui viennent mettre fin au pugilat. Le porteur de masque et son protagoniste sont conduits au camp de masques. C'est là-bas qu'on apprendra que la jeune femme assise à l'instant à table est la pomme de discorde entre les deux hommes.

Finalement, l'homme est libéré, le porteur du masque, quant à lui, écope d'une grosse amende. Selon nos sources, il a été définitivement expulsé de cette confrérie. Cette histoire de masque bagarreur continue d'alimenter les conversations dans cette ville.

 

Ibrahim Bakoule correspondant, régional du Guémon