Yopougon carrefour Lama Fofana : Des individus armés de couteaux s'attaquent à des passants

Faits divers
Publié le Source : Linfodrome
yopougon-carrefour-lama-fofana-des-individus-armes-de-couteaux-s-attaquent-a-des-passants L’un des agresseurs a été blessé par balle au pied alors que ceux-ci menaçaient la vie du gendarme qui est intervenu.

Un groupe d'individus armés de couteaux s'est attaqué à des passants ce dimanche 04 octobre 2020 aux environs de 18 heures, au carrefour Lama Fofana à Yopougon. Une jeune fille était entre leurs mains, qu'ils dépouillaient, au moment où, de retour d’un mariage, un gendarme est intervenu. Les agresseurs se sont attaqués à lui, mais il a réussi à prendre le contrôle de la situation et à les mettre en déroute.

Des individus ont agressé à l’arme blanche, plusieurs passants ainsi qu’une fille le dimanche 04 octobre vers 18 heures, au carrefour Lama Fofana de Yopougon. Suite à l’intervention salvatrice d’un gendarme qui revenait d’un mariage dans le quartier, la fille s’en est bien sortie.

 

Les faits

Parvenu à la hauteur du carrefour Lama Fofana, le gendarme est tombé sur un groupe d'individus armés de couteaux qui s'attaquaient aux passants. Une jeune fille était entre leurs mains. Ils la dépouillaient. C’est à ce moment que le gendarme est allé secourir la jeune fille. Les agresseurs s’en sont pris à lui. « N'ayant pas autre moyen de se défendre face à la horde de ces hors la loi, il (le gendarme, ndlr) a fait usage de son arme en tirant dans le pied d'un des agresseurs pour l'immobiliser », a confié une source sécuritaire.

 

Elle a ajouté qu’après cet acte, le gendarme s’est mis à l'abri et a rendu compte à son commandant d'unité. Le bilan fait état d’un blessé par balle. Il s’agit du nommé P. S., 20 ans, élève en classe de terminale.

 

Notons que le gendarme a été auditionné sur les faits. Le commissaire du gouvernement et le procureur de la République près le tribunal de première instance de Yopougon seront informés. Le blessé quant à lui, a été évacué au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville par les sapeurs-pompiers militaires.

 

Faut-il le souligner, n’eût été l’intervention du gendarme, la jeune fille agressée aurait pu perdre la vie et d’autres citoyens innocents allaient continuer d’être dépouillés par le groupe d’individus armés.

Eddy BIBI