Côte d'Ivoire

Duekoué : 4 redoutables braqueurs racontent comment ils opéraient dans les régions du Guemon, du Cavally et du Tonkpi

Faits divers
Publié le Source : Linfodrome
duekoue-4-redoutables-braqueurs-racontent-comment-ils-operaient-dans-les-regions-du-guemon-du-cavally-et-du-tonkpi

Les éléments de la brigade de gendarmerie de Duekoué, en collaboration avec la brigade de sécurité rurale 2, ont mis fin au parcours de 4 redoutables braqueurs qui opéraient dans les régions du Guemon, du Cavally et du Tonkpi. Après leur interpellation, les bandits ont levé un coin du voile sur leur mode opératoire.

Quatre redoutables braqueurs ont été mis sous l’éteignoir par des éléments de la brigade de gendarmerie de Duekoué. Agés de 30 à 38 ans, ces individus, auteurs de plusieurs attaques à main armée, attaques ciblées, braquages et autres méfaits étaient recherchés depuis longtemps.

Selon RTI Info qui livre cette information, ce lundi 18 janvier 2021, ces malfrats opéraient principalement dans les régions du Guemon, du Cavally et du Tonkpi. A en croire le confrère, par une technique bien ficelée mise en place par les gendarmes, le premier individu est interpellé à Duekoué. Le quidam passe aux aveux et dénonce ses complices dont deux qui résident à Man. Ils seront à leur tour interpellés à l’entrée de Duekoué, sur l’axe Man-Duekoué grâce à un piège tendu par les enquêteurs. Ensuite, un quatrième individu qui n’est autre que le recéleur est arrêté à Duekoué.

Après leur interpellation, deux des braqueurs ont raconté comment ils opéraient avec la collaboration de leurs complices. « On a été braquer sur la route de Fangolo. On a pris 8 millions là-bas. Après ça, on a été prendre une Mercédès encore. Il y a des gens qui nous donnent les positions. Ils nous informent qu’il y a quelqu’un qui vient avec l’argent. Nous nous avançons et allons prendre position pour l’attendre. Dès que la personne arrive à notre niveau, il nous appelle pour nous demander. Nous nous renseignons avec notre complice s’il est bien à notre niveau », a expliqué le premier quidam, avant de poursuivre : « Nous, on sort (de la brousse : ndlr). Moi, je sors le premier et je regarde sa position. Quand je vois qu’il est presqu’à notre niveau, je fais signe à celui qui a l’arme qui sort à son tour ».

Le second quidam raconte que si leurs complices les informent qu’un individu en possession d’une forte somme d’argent emprunte tel tronçon, le gang de braqueurs va se positionner dans la broussaille pour l’attendre. « Si la personne sure nous dit qu’il y a quelqu’un qui vient avec l’argent, nous nous cachons dans la brousse. Si la personne arrive à notre niveau, nous sortons pour lui arracher son argent », raconte-il.

Les différentes perquisitions effectuées ont permis de saisir un pistolet automatique, un chargeur, des munitions de pistolet et kalachnikov, trois motos et 520 000 francs cfa en faux billets. Ils ont tous été déférés au parquet de Guiglo pour répondre de leurs actes.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.