Abidjan

Affaire ‘’Ouattara Mory tué à Williamsville’’ : L’enquête conclut à la responsabilité totale et exclusive du sergent stagiaire, son jugement attendu

Publié le
affaire-ouattara-mory-tue-a-williamsville-l-enquete-conclut-a-la-responsabilite-totale-et-exclusive-du-sergent-stagiaire-son-jugement-attendu
Faits divers

L'enquête diligentée par la police criminelle, depuis le mercredi 24 mars 2021, sur ordre du Chef du Parquet militaire, le Contre-amiral Ange KESSI, a conclu à la responsabilité totale et exclusive du Sergent stagiaire, W.A. qui avait tiré sur le jeune Ouattara Mory, lors d’une opération de sécurisation dans la nuit du lundi 15 février 2021, à Williamsville.

Le Sergent stagiaire, W.A., qui avait tiré sur le jeune Ouattara Mory, lors d’une opération de sécurisation dans la nuit du lundi 15 février 2021, sera jugé pour meurtre. Une information émanant du tribunal militaire d’Abidjan a appris à Linfodrome que « Il n’y a pas de légitime défense ».

En effet, l'enquête diligentée par la police criminelle, depuis le mercredi 24 mars 2021, sur ordre du Chef du Parquet militaire, le Contre-amiral Ange KESSI vient d'être bouclée : « elle a conclu à la responsabilité totale et exclusive du Sergent stagiaire », nous informe la même source.

On se souvient que la mort du jeune avait provoqué de violentes manifestations, nécessitant le déplacement sur les lieux du Commissaire du Gouvernement pour calmer les jeunes qui en voulaient aux policiers de ce quartier d'Adjamé.

Par ailleurs, selon nos informations, une autre affaire dont l'enquête est bouclée se trouve au service des audiences et est prête à être jugée. Il s’agit de celle relative au jeune Bletchy K. Stanislas tué à Port-Bouet et impliquant quatre policiers dont un officier et trois sous-officiers. Ces policiers sont poursuivis pour homicide involontaire et violation de consignes.

De permanence le jeudi 28 janvier 2021, ils avaient été appelés pour une opération de maintien d'ordre entre des jeunes dans les environs de l'abattoir de Port-Bouet. Sur les lieux, ils font usage de leurs armes de dotation par des tirs de sommation. Malheureusement, le jeune Bletchy K. Stanislas atteint par l'une des balles a succombé à ses blessures.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.