Côte d'Ivoire

Décès de 2 enfants dans un véhicule à Arrah : L’Honorable Ahondjon Mathias dit tout et lance un appel aux populations

Publié le
deces-de-2-enfants-dans-un-vehicule-a-arrah-l-honorable-ahondjon-mathias-dit-tout-et-lance-un-appel-aux-populations Le député d'Arrah, Mathias Ahondjon N'guessan, s'est rendu sur les lieux du drame
Faits divers

A la suite de la découverte de 2 enfants morts dans un véhicule à Arrah, le député de cette circonscription, Mathias Ahondjon, s’est rendu sur les lieux. Après avoir interrogé le commandant de brigade et le médecin, la cause du décès des mômes lui a été dévoilée.

On en sait un peu plus sur le décès des deux enfants retrouvés morts dans un véhicule stationné dans une cour à Arrah. Au lendemain de cette découverte macabre, le député de la circonscription d’Arrah, Mathias Ahondjon N’guessan, est allé sur les lieux du drame. Après avoir interrogé certaines autorités, le député a été situé sur la cause de leur décès. En effet, selon l’Honorable Mathias Ahondjon, les pauvres enfants sont morts par asphyxie. « J’ai appris la nouvelle depuis hier nuit qu’il y aurait eu deux enfants morts dans un véhicule garé dans une cour. J’ai aussitôt informé nos responsables, j’ai aussitôt informé ceux qui sont à Abidjan. Il fallait que je me rende sur le lieu pour m’enquérir des nouvelles, pour pouvoir faire un retour. Ce matin (ce lundi 17 mai 2021 : ndlr), avec une forte délégation, la municipalité, la chefferie, nous nous sommes rendus sur les lieux. On vient de constater qu’il y a eu effectivement deux enfants, respectivement un de 3 ans et un autre de 4 ans, qui sont morts dans un véhicule garé. J’ai interrogé le commandant de brigade. J’ai fait appeler le médecin. On s’est rendu compte qu’ils seraient morts asphyxiés, par manque d’oxygène dans le véhicule qui est garé pendant une longue période. Je pense qu’il n’y avait plus d’oxygène dans le véhicule. Et la mort serait venue par là… C’est vraiment dommage. On dit yako à la famille éplorée. Tout le monde, Arrah est vraiment endeuillé aujourd’hui », a rapporté la plateforme Arrah Connexion.


Le député d’Arrah affirme que les deux enfants n’ont pas été tués par quelqu’un d’autre. Pour ce faire, il lance un appel à la population de la ville et à toute la Côte d’Ivoire pour que les rumeurs selon lesquelles les mômes ont été tués pour des sacrifices rituels prennent fin. « Je lance un appel à la population d’Arrah et à toute la population de Côte d’Ivoire. Quand il y a une telle situation, il faut que les gens se rapprochent pour avoir les vraies informations. Les gens diffusent des choses qui ne sont pas réelles. On a vu les enfants, ils n’ont été blessés nulle part. Ils n’ont pas été amputés de quoi que ce soit. Ce sont des corps intacts. Que les gens arrêtent de diffuser des informations fausses. Que les aillent à la source pour avoir les vraies informations…Les enfants n’ont pas été touchés. Ils sont entrés dans le véhicule, ne pouvant pas ouvrir les portières et le manque d’oxygène, je pense que c’est ce qui les a emportés. Yako à tous. Que les gens arrêtent de raconter n’importe quoi », a-t-il insisté.

Pour rappel, les deux enfants prénommés Emmanuel sont sortis dans l’après-midi du samedi 15 mai 2021 pour jouer et ne sont plus rentrés chez eux. Après de vaines recherches, leurs corps ont été découverts tôt le lendemain matin, dans un véhicule stationné dans une cour, par une dame.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.