Abidjan

Accident mortel à Marcory : Le mis en cause a tenté de se suicider au Parquet, il est interné dans une clinique sous haute surveillance policière

Faits divers
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
accident-mortel-a-marcory-le-mis-en-cause-a-tente-de-se-suicider-au-parquet-il-est-interne-dans-une-clinique-sous-haute-surveillance-policiere

Le jeune Libanais à l’origine de l’accident survenu, au petit matin du mercredi 12 mai 2021, au Grand carrefour de Marcory, et qui a coûté la vie à trois filles de sa communauté, a tenté de se suicider, le mardi 18 mai 2021, au Parquet, avant d’être interné dans une clinique de la même commune, sous haute surveillance policière.

Le temps des remords. WMS, le jeune Libanais âgé de 20 ans, qui faisait, le mercredi 12 mai 2021, la course à bord de son véhicule 4*4 et qui a violemment percuté, au Grand carrefour de Marcory, un autre véhicule à bord duquel se trouvaient 5 membres de sa communauté, a tenté de se suicider, le mardi 18 mai 2021, au Parquet, selon les sources de Linfodrome.

Après sa tentative de suicide, il a été transféré dans une clinique de la commune de Marcory, sous haute surveillance.

Pour rappel, le mercredi 12 mai 2021, aux environs de 2 heures du matin, WMS roulant à vive allure à bord de son véhicule 4*4 a violemment percuté un autre véhicule transportant 5 membres de sa communauté. Les 3 filles assises sur les sièges arrières de la seconde voiture sont décédées tandis que le chauffeur est, selon notre source, encore dans le coma. Quant à sa sœur qui était assise à ses côtés, sur le siège avant, elle a eu la colonne vertébrale brisée, la paralysant à vie.

A l’annonce du drame, le père de l’une des filles décédées, fou de rage, a juré de tuer le jeune WMS. Remis de ses émotions quelques jours plus tard, il a présenté des excuses à sa communauté et a même décidé de plaider pour la libération du jeune à l’origine de l’accident.

Quant au père du jeune WMS, il a souhaité se constituer prisonnier à la place de son fils. Mais cette requête a été rejetée par les autorités.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.