Port-Bouët: Un bus « ramasse » une famille : la mère et l'un de ses fils grièvement blessés, son autre garçon tué

Faits divers
Publié le Modifié le Source : Soir info
port-bouet-un-bus-ramasse-une-famille-la-mere-et-l-un-de-ses-fils-grievement-blesses-son-autre-garcon-tue Les sapeurs-pompiers militaires alertés, se déportent sur les lieux, aux fins de procéder aux premières prises en charge.

Il y avait de la tension, de l'électricité dans l'air, le samedi dernier 9 juillet, au quartier « Derrière-Warf », à Port-Bouët. Notamment, au dépôt 8 de la Sotra, que des riverains en colère, tentaient de saccager. En cause, un accident mortel de la circulation, impliquant un bus de cette compagnie des transport.

De fait, rapportent nos sources, ce samedi-là, il est environ 22h, quand un bus de la Sotra, tentant de regagner sa base du dépôt 8, surprend à l'entrée de ces locaux, dame Diallo Alima la quarantaine avec ses deux gosses en compagnie desquels, elle se trouvait. Il s'agit de du plus petit de ses garçons qu'est Ousmane Diallo 01 an et de son aîné Diallo Boukary qui lui, est âgé de 03 ans.

Le mastodonte les « ramasse » pour les balancer dans le décor. Les conséquences sont terribles. Car, si dame Diallo Alima et son petit garçon d'un an, sont grièvement blessés, ce n'est pas le cas de son aîné Diallo Boukary qui lui, décède sur le champ, de ses graves blessures.

Les sapeurs-pompiers militaires alertés, se déportent sur les lieux, aux fins de procéder aux premières prises en charge. Cela fait, dame Diallo et son garçonnet Ousmane, tous deux dans un état quasiment d’inconscience, sont évacués aux urgences du Chu de Cocody. Quand le corps du bambin tué, est lui, transféré à la morgue de l'Hôpital général de Port-Bouët, par les soins des services des pompes funèbres.

Et après le constat d'usage effectué par les agents de police, B. Mamadou le conducteur du bus par qui est arrivé le drame, est mis à la disposition du service constat de la police, pour les besoins de l'enquête.

On pense alors que les choses sont ainsi closes. Que néni ! En effet, apprenant la dramatique nouvelle, des centaines de riverains sur les dents, convergent et assiègent le dépôt 8 de la Sotra, Leur intention, saccager les lieux en guise de colère et de vendetta.

Fort heureusement, il faut la prompte intention de plusieurs détachements de services de la Police nationale dont les Crs 1, 2, des éléments de tous les commissariats relevant du District 5 de police et ceux du Gmi, pour éviter l’accomplissement de ce dessein, contre le dépôt 8 et par ailleurs, contre les locaux du commissariat de police du 33 ème arrondissement dont le périmètre de compétence, enregistre les malheureux faits. Ce commissariat de police lui aussi, étant menacé de vandalisme.

Et profitant de ce que les riverains déchaînés sont maintenus à distance, les responsables de la Sotra déroutent 22 de leurs bus en direction de leur autre base à Koumassi, pour leur éviter d'être caillassés.

Finalement, c'est peu après 1h du matin, qu'a force de parlementer, la Police nationale parvient à faire baisser la tension et à ramener à la raison, les populations déchaînées qui au final, rentrent chez elles.

Et longtemps après, les menaces de casses étant éloignées, les 22 bus déroutés par précaution vers la base de la Sotra à Koumassi, sont ramenés à leur dépôt 8 initial, à « Derrière-Warf ». Mais que c'était chaud cette nuit-là !

Notons qu'aux dernières nouvelles, une information de source médicale, en provenance du Chu de Cocody, laisse entendre qu'après des soins efficients très vite administrés, le pronostic vital de dame Diallo et de Ousmame son fils rescapé, n'est plus engagé.

KIKIE Ahou Nazaire